Le poème du jour: « Je ne te connaissais même pas Valérie, » par … Pierre

.

C’est un poème  ancien ( une dizaine d’années ? )

mais l’actualité qui le sous-tend revient,

 hélas, régulièrement.

A vous, les victimes de ces monstres.

Image du net

.

Je ne te connaissais même pas Valérie,

 

Deux …

Ils étaient deux.

Si seulement tu avais vu leurs yeux …

si seulement tu avais pu voir leurs yeux !

 

Du haut de tes dix sept ans,

tu baladais avec l’insouciance

de l’encore adolescence

les pleins et les déliés

de ton corps de presque femme.

Eux, avaient vu …

en filigrane.

 

Si seulement tu avais vu leurs yeux …

Peut-être aurais-tu pu faire demi tour ?

Ne pas suivre, docile,

la petite route menant à la haute ville :

le chemin que tu empruntais depuis des années,

tranquille.

Eux … savaient.

Ils étaient les chasseurs,

toi … le gibier.

Saloperie !  

Saloperie de vie !

On t’a retrouvée … nue.

Peut-être les as-tu reconnus ?

Ces salauds qui t’ont  – après-  lardée de coups de couteau.

Aucun n’était mortel.

Tu as dû souffrir …

Comme tu as dû souffrir…

Avec ton doigt, ton doigt plein de sang,

tu as eu le temps d’écrire :

« Pas … ceux … d’en … bas … »

Saloperie !    Saloperie de vie !

 

Depuis  – depuis –  j’erre.

J’erre sur la petite route qui mène à la haute ville.

Je cherche … Je cherche … même si c’est imbécile !

Je n’ai plus grand chose à faire,

je suis à la retraite et … sept fois grand-père.

 

Je ne te connaissais même pas Valérie.

Mais je voudrais confondre ces deux-là,

ces deux-là qui t’ont salie, ces deux-là qui ont pris ta vie.

Je voudrais coincer les salauds qui t’ont fait ça !

 

                                                                 Pierre Dupuis

Déjà publié.
Publié dans Non classé | 2 commentaires

Rébus : réponse au petit rébus dominical de … Rotpier !

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

Et pis c'est tout Rotpier

Publié dans Humour, L'actualité vue par le Rotpier, Pensées, Rébus | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier

.

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Petite aide au rébus

(les champions s’en passeront !) :

C’est un rébus qui ne sent pas forcément la rose. C’est d’actualité même si je reste septique comme une fosse sur certaines accusations ! 

1ère ligne, 3ème image : en direct « bi » !

2ème ligne, 2ème image : c’est la moitié de la marque qu’il faut prendre ! 

3ème ligne, 1ère image : ce qui sort, amplifié, de l’appareil !

4ème ligne, avant dernière image: il est sélectif comme dit mon coiffeur ! 

5ème ligne, 1ère image : c’est ce qui est surligné qu’il faut prendre ! Dernière image : c’est la marque qu’il faut retenir … vous avez bien lu ! 6ème ligne, dernière image: le serpent fait toujours  » s  » c’est sa manie !

7ème ligne, 2ème image :  » – – –  » est ce personnage !

8ème ligne, 2ème image : des poches de  »  – – – –  » pour sauver des vies ! Dernière image : synonyme de balèze !  

9ème ligne, 2ème image : quand son nez s’allonge, il  » – – – –  » … quand c’est le printemps, c’est autre chose qui s’allonge … selon Pierre Perret ! 

Et pis c’est tout !

Allez, au travail brav’  gens et allez-y avec aisance et détermination !

Réponse :

Un cabinet noir n’a rien à voir avec des latrines privées de lumière mais ce qui s’y fait ne sent pas forcément meilleur !

 

Qu’il dit l’animal !

Publié dans Humour, L'actualité vue par le Rotpier, Pensées, Rébus | Tagué , , , | 4 commentaires

« C’est l’printemps ! » de Pierre Perret par Laurent Guerra : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Laurent Guerra chante Pierre Perret

 « C’est l’printemps ! »

et

Vive le printemps ! 

 

 

C’est l’printemps,

C’est l’printemps
Tout le monde baise à perdre haleine
Les reins des chattes et des hyènes
Vont endurer du mauvais temps
C’est l’printemps
Deux clébards marchent sur six pattes
Les macchabées soulèvent les boîtes
Les taureaux montent sur leur maman
C’est l’printemps
Le lièvre dit à la tortue
Je t’en supplie dégage la rue
Pour moi c’est fini d’puis longtemps
C’est l’printemps
La chèvre de M’sieur Seguin demande
Au loup qui a la lippe friande
S’il veut pas la sauter avant

C’est l’printemps
L’chap’ron rouge en moins d’un quart d’heure
Découvre les vertus du beurre
Dont elle usait tout autrement
C’est l’printemps
L’renard dit au corbeau t’es bête
Si seulement t’enlève ta jaquette
J’te laisse ton calendo coulant
C’est l’printemps
Pinocchio qui voit que sa bébête
S’allonge autant que son pifomètre
Renverse les chaises en pleurant
C’est l’printemps
L’ogre qui a passé l’hiver sage
Qui a un faible pour les pucelages
Réveille le prince charmant

C’est l’printemps
Y a la tour Eiffel qui s’emballe
Qui se penche sur le trou des halles
Pour lui faire un jardin d’enfants
C’est l’printemps
Deux escargots sur l’herbe tendre
Qui copulaient depuis septembre
Viennent de prendre le pied brutal’ment
C’est l’printemps
La jeune veuve avant qu’elle se fane
Se fait l’meunier son fils et l’âne
Et le laboureur et ses enfants
C’est l’printemps
Blanche-Neige est fatiguée pauvrette
De recoudre les boutons d’braguette
Des nains qui bandent comme des pur-sang

C’est l’printemps
Le p’tit poucet sème la pilule
Inutilement car ça pullule
De gros bûch’rons tout frémissants
C’est l’printemps
Cendrillon rêve d’avoir un jules
Qui puisse comme cette foutue pendule
Tirer ses douze coups en suivant
C’est l’printemps
Je vous quitte là mes bien chers frères
Ma femme m’a dit j’vais m’faire la paire
J’sais pas laquelle exactement
C’est l’printemps

  

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

Publié dans Humour, Les chansons et les musiques que j'aime | Tagué , , | 6 commentaires

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d’humour à plumes !

.

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

.

 Signature Rotpier

… Je vous chouette une bonne distraction

… et une bonne journée !

Publié dans Humour, L'actualité vue par le Rotpier, Les chouettes Chouettes du Rotpier, Pensées | Tagué , , , | 4 commentaires

« Comme un relent de peste brune » , un poème de Pierre

.

Pour celle-là, nous n’avons pas encore trouvé de vaccin pour l’éradiquer définitivement …

 

Image du net

Comme un relent de peste brune 

 

Regardez bien ceux du FN,

pour le moment ils se retiennent

mais dans leurs yeux brille la haine,

celle de la marque « Le Pen » !

 

Il suffirait de trois fois rien,

qu’un plus enragé les ameute

pour qu’ils se regroupent en meute

et se conduisent comme chiens !

 

Un flash-back du temps de Vichy

un noyau dur et des complices,

un remake sur les milices,

ces nœuds gluants d’introvertis !

 

« Les étrangers ont tous les torts,

allez dehors et sans manière,

on les chasse hors de nos frontières,

on les jette par-dessus bord !

 

Qui c’est ce mec, qui le connait ?

Il serait agrégé d’histoire ?

Encore un emmerdeur notoire,

un sale type, un foutriquet !

 

Allez allez, t’es basané,

rien à foutre ici tu dégages !

T’es né ici ? C’est bien dommage !

Décampe ou ça va mal tourner !  

 

On n’aime pas les étrangers,

nous on est des français de souche,

ne joue pas les saintes-nitouches :

rien à foutr’ si t’es agrégé !

 

Quoi ? Troisième génération !

Ça fait trop longtemps que ça dure,

si on te cassait la figure

et si l’on te bottait le fion ?

 

Tu vas nous accuser c’est sûr

d’être des racistes primaires,

on connaît vot’ vocabulaire

quand vous êtes le dos au mur !

 

Cette fois tu peux te tirer

mais un jour nous aurons Marine

et là tu piss’ ras des narines

à ne plus pouvoir respirer !

 

Et vive le Front National !

Refoulons tous les rastaquouères,

la France n’est le sanctuaire

que des gaulois et c’est normal ! »

 

    Péroraison :

« Mais c’est de la science fiction ! »

C’est ce que vous allez me dire

et bien moi je peux vous prédire

que certains sont prêts à l’action !

 

Regardez bien autour de vous,

écoutez bien, tendez l’oreille,

chauffés ou pas par la bouteille,

ils se lâchent un peu partout !

 

Et quand je dis « autour de vous »

n’excluez pas votre famille

… je vois vos yeux qui s’écarquillent :

vous allez me traitez de fou !

  

Pas ceux du cercle rapproché,

en principe on sait ce qu’ils pensent,

les autres quelles accointances

ont-ils auprès d’autres clochers ?

 

C’est quand même très angoissant,

quand on voit des petits villages

offrir au FN ses suffrages

à plus de cinquante pour cent !

 

Ça pue et ça vous prend au nez,

ça incommode et importune,

comme un relent de peste brune,

comme une charogne en été.

 

Nous aurions besoin d’un Camus

pour dénoncer la pestilence

de ce qui nous arrive en France 

et que nous avons déjà vu !

 

Eternel recommencement,

il reste toujours quelques braises

de haine et certains se complaisent

à souffler dessus longuement !

 

Un détail est à mentionner :

chez nous la peste brune est blonde,

aussi sûr que la terre est ronde

il nous faudra l’éradiquer !

 

Maintenant il y en a deux

et celles-là font bien la paire,

bien entourées par des compères

au passé souvent sulfureux !

 

Oui, maintenant elles sont deux,

la fille a écarté le père,

la nièce a laissé tata faire :

il était encombrant le vieux !

 

Il a défriché le terrain,

créé sa petite entreprise

et ces deux-là la lui ont prise :

il n’est plus le grand mandarin !

 

Un coup de chaud chez les fachos,

pas de quoi fouetter une chatte,

sauf que celles-là ont pris date

pour nous entraîner au chaos !

 

« Numérote tes abattis ! »

m’a conseillé un ami proche

« Tu joues un peu trop au Gavroche

 s’ils reviennent t’es mal parti ! »

 

J’ai répondu à cet ami :

« Je n’ai plus l’âge de me taire,

de ravaler mes commentaires :

je dis que ça pue le nazi ! »

                        Pierre Dupuis

Publié dans Billet d'humeur, L'actualité vue par le Rotpier, Pensées, Poésie | Tagué , , , , , , , | 8 commentaires

Rébus : réponse au petit rébus dominical de … Rotpier !

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

Et pis c'est tout Rotpier

Publié dans Humour, Pensées, Rébus | Tagué , , , | Laisser un commentaire