« La petite, » : le poème du jour de … Pierre

Un poème ancien déjà publié .

Un poème à la fois plein d’espoir et de tristesse

… la vie quoi.

 

Image du net modifiée

 

 

La petite,

 

 

 

La petite ne courait pas

 

–   ne courait pas vous dis-je !  –

 

elle dansait !  Elle volait !

 

Cabri fantastique

 

comme mu par d’invisibles élastiques !

 

 

 

Pour toile de fond,

 

les couleurs de l’automne.

 

 

 

Et le vieux était là qui s’émerveillait

 

–   un vieux, encore, parfois s’étonne ! –

 

 

 

Il ne pouvait plus détacher

 

ses yeux de la scène :

 

il était subjugué !

 

 

 

La fraîche vigueur de la petite

 

le laissait songeur.

 

 

 

Sa mémoire,

 

souvent dans le brouillard,

 

faisait des efforts désespérés

 

pour retrouver une image éthérée

 

enfouie, quelque part, au fond de lui.

 

 

 

Mais rien ne venait dans cette presque nuit.

 

 

 

La petite disparut

 

et le vieil homme se tassa encore un peu plus.

 

 

 

Ce vieil homme,

 

ce vieil homme, un instant en émoi,

 

ce vieil homme … c’était moi.

 

 

 

 

 

                                                       Pierre Dupuis

 

 

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « La petite, » : le poème du jour de … Pierre

  1. Bernadette dit :

    Quelle belle apparition que cette petite!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.