Nouveau festival de cane ou de canne ! « Quand la canne ou la cane va, tout va! » de … Rotpier

Encore un festival de canne !

 

Toute les images proviennent du net: c’est net !

 

 

Et encore un autre !

 

 

 

Quand la canne ou la cane va, tout va !

ou

Le fermier facétieux,

 

On peut très bien être un fermier

et être adepte des boutades,

« la boutade me monte au nez ! »

était une de ses tirades !

 

Il adorait les calembours,

surtout ceux avec le mot « cane »,

ce volatile de basse-cour

à qui il ordonnait : « ris cane ! »

 

Comme il lui fallait s’appuyer,

il aimait bien aussi sa canne,

cadeau de monsieur le curé

avant que le pauvre abbé cane !

 

Je m’en vais vous énumérer

quelques jeux de mots de son cru,

ils ne sont pas tous éthérés

mais ne parlent jamais de c – – !

 

La cane marche à petits pas,

elle avance et elle tournaille,

c’est ainsi que la cane va

où voulez-vous que la cane aille !

 

Elle prend de l’eau dans son bec,

s’envole et la largue pépère,

recommençant tout aussi sec :

quand ça lui plait le cane adhère !

 

 

Un jour d’orage et de grand vent,

dans la rivière très gonflée,

il y eu un puissant courant

et l’on y vit la cane happée !

C’est alors que passait Zoé

qui l’attrapa à l’épuisette

« Elle a sauvé la cane … ohé ! »

s’écria en dansant Suzette !

 

Un jour de très vilains bandits

l’enlevèrent dans une cage

contre rançon pour le jour dit :

elle fut une cane otage !

 

Quand on chantait – toujours gratis ! –

elle préférait les romances,

on l’appelait la cane à bis :

elle voulait qu’on recommence !

 

Il avait un âge certain

et marchait avec une canne :

peut-être bien que ce mâtin,

de tout là-haut il en ricane !

 

Car le bougre s’en est allé

en exigeant d’avoir sa canne

dans son cercueil pour lui parler :

avec elle pas de chicane !

 

Il lui portait grande attention,

il l’avait surnommée « Icule »,

il est mort d’une insolation

emporté par la canicule !

 

Moi j’adorais cet homme sage

qui aurait pu me conseiller

pour épargner mon entourage :

on ne sait jamais quand caner !

                               

                                       Rotpier

 

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Humour, Poésie-humour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Nouveau festival de cane ou de canne ! « Quand la canne ou la cane va, tout va! » de … Rotpier

  1. Bernadette dit :

    C’est vrai qu’il avait l’air sympa ce brave vieux, tu aurais dû avec lui sympathiser avant que parte « Icule »

    J’aime

    • rotpier27 dit :

      Bonsoir Bernadette !

      C’est bien vrai ça ! …  » que parte “Icule ” … mais c’est élémentaire ! Que cela soit du coté du cher Watson ou de chez Houellebecq !

      Très bonne soirée !

      Pierre

      PS : On crève de chaleur en Normandie !

      J’aime

  2. rotpier27 dit :

    Coucou Bernadette !

    Vive la Bretagne mais … pas de coeur d’artichaud hein !

    Bon séjour !

    Pierre

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.