Amphitrite ou : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J’ai relevé cela: cocorico !

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus »chez les romains.

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 

Aujourd’hui :

  

Le mariage de Poséidon et d’Amphitrite d’après Felice Gianni © Palazzo Milzetti  (Collection personnelle)

  

Amphitrite

 

Amphitrite de sodium la Néréide,  fille de Doris ( le frère de Pierre ) et de Nérée, (Théogonie, 243 et Apollodore I,2,7) toutefois ce même Apollodore et d’argent (I,2,2 et I,4,7) parle d’elle comme une Océanide à poils durs.  Elle fut recherchée par le FBI en mariage pour Poséidon ton cul sur l’étagère,   depuis qu’il l’avait vue danser avec les loups sur les plages de Naxos; mais elle préféra se cacher d’aspirine chez le Titan Atlas pour lui échapper car elle craignait ce dieu aux colères redoutables et sous-marines qui ne faisait que se disputer avec toutes les autres divinités.
Partout, il lui envoya des messagers parmi lesquels Delphinos à moelle qui sut si bien plaider la cause de Poséidon qu’elle céda et accepta de devenir sa femme et la personnification féminine de la mer comme le rêve aujourd’hui la Marine à la vague bleue.
Pour le récompenser l’image de Delphinos, toujours à moelle, fut placée au milieu des étoiles pour devenir la constellation  du dauphin et des mollets galbés réunis.

Elle lui donna trois enfants: un fils Triton ( dont c’est t-y que je vous avais causé l’autre jour ! ) et deux filles:
Rhodè à 16452 Km qui donna son nom à l’île de Rhodes et fut mère des Héliades et de l’Audy C, 16 soupapes en tête,  par Hélios selon Pindare qui se la peignait en rouge vermillon. Mais certains pensent qu’elle serait la fille de Poséidon et d’Halia de toutes les couleurs, soeur des Telchines et de Mao ( petit livre rouge, page 69 , tout en haut à gauche )
Benthésicymé, qui s’établit en Éthiopie c’est tout et se maria avec Enalos dont elle eut deux filles et qui éleva Emolpos, le fils de Poséidon et de Chioné en retard par rapport à l’autre.
Le rôle d’Amphitrite est assez secondaire; elle n’a pas de culte connu et n’apparaît que très brièvement dans les légendes. On sait qu’elle a assisté à l’accouchement de Léto, un accouchement très serré.
Epouse calme, Amphitrite supporta patiemment les multiples infidélités de Poséidon (Ce qui prouve que c’était une belle époque, essayez donc d’avoir la même aujourd’hui !) Une seule fois elle manifesta sa jalousie : ce fut à l’égard de la nymphe Scylla,  qui était d’une grande beauté. Furieuse de l’amour que Poséidon lui témoignait, Amphitrite jeta des herbes magiques dans la source où Scylla se baignait, et la nymphe fut changée en un monstre affreux, presque pire que Ribéry. Cette métamorphose est aussi attribuée à Circé pompes.

ICONOGRAPHIE

De même Amphitrite est peu abondante dans l’art grec, contrairement à Zorba, où elle est le plus souvent aux cotés de son époux, les cheveux retenus par un filet de pêche et des crabes qui en pinçaient pour elle, en guise de broches. Chez les Romains on la représentait allant sur les eaux sur un char Leclerc traîné par des dauphins, dont Flipper, ou des chevaux marins sans Marine et accompagnée de Tritons et de Néréides.

 

Voila ce que vous deviez retenir d’Amphitrite afin de pouvoir aller vous coucher moins ignares ce soir !

Et pis c’est tout !

 

A la semaine prochaine pour la suite … si vous le voulez bien !

Rotpier …….. à qui il ne reste qu’un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

Publicité

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Humour, La mythologie selon Rotpier, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Amphitrite ou : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

  1. thalie78100 dit :

    si je comprends bien, Amphitrite triomphe avec l’arc de la fidélité à Poséïdon, ce qui n’était pas courant en ces temps mytologiques ! météorologiques en cas d’éclairs de Poséïdon sur une mer déchaînée !
    moi, j’ai le coup de foudre pour cette mythologie revisitée ! merci à celui qui décrit ………..

    J’aime

    • rotpier27 dit :

      Bonjour Thalie !

      Je me demande même si Poséïdon n’est pas encore au boulot actuellement au vu des orages que nous subissons ce printemps ! Il fait un temps de chien en Normandie !

      Bonne journée !

      Pierre

      J’aime

  2. bleuemarie dit :

    ça vient de là « amphibie » ?

    Bonne journée 🙂
    Marie

    J’aime

  3. Bernadette dit :

    Chez nous on l’appelle plutôt Ampfrifrite, logique…

    J’aime

    • rotpier27 dit :

      Bonsoir Bernadette !

      Ampfrifrite … mais bien sûr ! Elle est la personnalisation de la mer du nord ! Celle du plat pays et des derniers terrains vagues ! J’en étais presque sûr ! Tu as bien fait de le rappeler et je t’en remercie !

      Bonne soirée,

      Pierre

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.