Canicule, petite piqûre de rappel :  » Hécatombe,  » un poème de … Pierre écrit en 2003 !

 Bonjour à tous !

 Je me fais rare en ce moment sur les blogs, mais je ne suis pas encore mort déshydraté par la canicule, même si ce n’est pas du tout bon pour moi et que le soleil est un vieil ennemi !

Je suis absent pour causes diverses et notamment de gros travaux chez un de mes fils !

 En attendant, je vous mets une petite piqûre de rappel sur la canicule de 2003 en France été en Europe :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Canicule_europ%C3%A9enne_de_2003

 

Bonne lecture … à l’ombre !

Ecrit en  2003

 

 

 Image du net modifiéepar moi-même

 

  

Hécatombe,

 

Il faisait chaud … très chaud !

La nature avait certainement une dent

– ce n’était pas possible autrement ! –

contre les hommes !

Un vieux compte à régler avec les fils d’Adam !

Et … sûrement pas une histoire de pomme !

Plutôt une histoire d’accroc.

Ce fameux accroc

dans la vaporeuse parure d’ozone

de notre bonne vieille Terre !

Le soleil avait bien vu la brèche

qui avait envoyé ses rayons

– gigantesques bataillons d’Amazones ! –

décocher leurs traits brûlants !

 

En dessous, tout grillait :

l’herbe, les plantes, les arbres,

les animaux et les hommes !

Et, comme toujours, les plus faibles trinquaient.

 

Animal intelligent, l’homme réagissait.

On s’occupait activement des plus jeunes,

mais des vieux, on n’avait pas toujours le temps,

ou ils ne se plaignaient pas trop,

ou bien… on les avait tout simplement oubliés !

Alors, ils tombaient comme des mouches,

desséchés, pareils aux vieilles souches

dont l’écorce se fendille avant de se détacher.

La nature – en représailles peut-être ? –

avait décidé cette naturelle,

implacable et brûlante euthanasie.

  

Toute guillerette, la mort faisait sa moisson :

il est vrai que c’était de saison !

Mais… tout à son souci de bien faire

– remarquait-on dans les hautes sphères ! –

elle y mettait quand même une indécente frénésie !

 

Il faisait chaud … très chaud

… dans les ministères !

Les responsables, qui n’avaient rien vu venir,

ne savaient plus comment s’en sortir !

L’opinion publique attendait des explications,

on lui disait : « nous avons pris toutes les dispositions ! »

Bref, on tentait de l’emberlificoter !

 

Il faisait chaud … très chaud

… dans les ministères :

les fusibles commençaient à sauter !

 

                                        Pierre Dupuis

Publicités

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Canicule, petite piqûre de rappel :  » Hécatombe,  » un poème de … Pierre écrit en 2003 !

  1. Bernadette dit :

    Je m’en souviens très bien de cette canicule car pour être certains d’avoir du soleil nous avions choisi…la Toscane! Nous n’avons pas été déçus: plus de 40°c à l’ombre. C’est vrai que juillet 2013 n’est pas mal non plus côté chaleur, j’espère que ce ne sera pas encore un été meurtrier!
    Bons travaux alors, sois prudent et sors couvert 😉

    • rotpier27 dit :

      Bonjour Bernadette !

       » plus de 40°c à l’ombre  » ! Dur dur ! Pire que chez nous !

      A part le visage et les mains ( avec de la protection solaire maxi ! ) je suis entièrement couvert et … je sue comme un beau diable ! A part cela, je vais bien !

      Bon dimanche !

      Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s