» Chouette balade au cœur du vieux Dijon,  » … Un poème ou peut-être bien une ballade de … Pierre

 

 

Dernier devoir de vacances longuement mijoté

… j’ai fait beaucoup de stations !

 

DSC01666

Photo personnelle

Préambule :

Il existe, à Dijon, un parcours nommé

« Le parcours de la Chouette ».

Je vous invite sur ses pas.

A partir de « Et c’est parti pour la ballade » et jusqu’à

« Remarque » les 22 strophes correspondent

aux 22 stations du guide. Vers la fin, 2 strophes

évoquent  les Boucles. Pour la versification,

prononcez « Chouette » en 1 pied !

 Pierre Dupuis

 

 

Chouette balade au cœur du vieux Dijon,

 

C’est un parcours vraiment très chouette

pour découvrir le vieux Dijon,

les imposantes silhouettes

des monuments, des constructions.

 

Guide à la main, pied sur la chouette,

on suit les trottoirs balisés,

les chats ou bien les girouettes

nous observent sans nous toiser !

 

Ne poussez pas des cris d’orfraie,

cette chouette porte bonheur

et si les autres vous effraient,

de celle-là n’ayez pas peur !

.

Allez c’est parti pour une heure

ou beaucoup plus si vous voulez,

monuments et vieilles demeures

vont devant vos yeux défiler !

 

Et c’est parti pour la balade !

 

Mais que fait cet ours polaire ?

il est bien loin de son pays !

… Eloigné de ses congénères

il garde le Jardin Darcy !

 

Mieux vaut en avoir plein les poches

pour être accueilli dans ce lieu

car le Grand Hôtel de la Cloche

n’est pas fait pour les malheureux !

 

Passez sous la Porte Guillaume :

vous vous sentirez un peu roi,

un tout petit roi sans royaume

mais quand même c’est déjà ça !

 

Et nous arrivons à la Poste

au bord de la Place Grangier,

à deux pas et bien à son poste

campe un immeuble singulier !

 

Pour caler toutes les fringales

il y a ce qu’il faut ici,

je veux parler des Grandes Halles :

pour les gourmands un paradis !

 

Au milieu de la multitude

vous franchirez tranquillement

la grande Place François Rude

un des grands sculpteurs de son temps !

 

Nous voilà rendus rue des Forges,

admirons l’Hôtel Aubriot,

la Maison Maillard se rengorge,

l’Hôtel Chambellan fait le beau !

 

Et puis se dresse Notre-Dame

et son très ancien Jacquemart,

surtout n’ayez pas peur mesdames

de ses gargouilles de cauchemar !

 

Ne manquez pas, ce serait bête,

de faire un vœux en caressant

dans l’angle la petite Chouette

qui s’offre à la main des passants !

 

Et voici la Maison Millière

bâtie il y a bien longtemps

qui garde sa façade altière

malgré l’empilage des ans !

 

Il est du style renaissance

cet Hôtel appelé Vogüé,

dans toute sa magnificence

il ne peut que vous subjuguer !

 

Colonnes en pierres blanchâtres

soutenant un fronton massif,

nous voilà devant le Théatre

qui est loin d’être un frêle esquif !

 

Le Square des Ducs nous invite

à s’offrir un peu de repos

puis à reprendre la visite

pour rester dans le bon tempo !

 

Le Musée des Beaux-Arts aligne

d’inestimables collections

dont on ne peut en quelques lignes

esquisser une description !

 

Le Palais des Ducs de Bourgogne

a abrité des hommes forts

avant que Louis XI ne lorgne

sur l’héritage : un vrai trésor !

 

La Tour Philippe le Bon offre

d’en haut un beau panorama

sur les alentours limitrophes :

pain béni pour diaporama !

 

Et place à la Place Royale :

Place de la Libération !

Les jets d’eau à la verticale

forment un pôle d’attraction !

 

La célèbre et belle bâtisse

que nous avons devant les yeux,

c’est le grand Palais de Justice

où sont jugés riches et gueux !

 

C’est un quartier plein de demeures

et plein d’hôtels particuliers

que vous parcourez à cette heure,

rares y sont les va-nu-pieds !

 

l’Eglise St Jean et la place

Bossuet n’ont rien de funèbre,

pas d’oraisons, cela me glace

et me rapproche des ténèbres !

 

Et voilà encore une église,

de l’art roman : Saint-Philibert,

elle a changé à chaque crises

de fonction sans avoir souffert !

 

Et pour finir … encore une autre

dans cette ville aux cent clochers,

Saint-Bénigne est bien la plus haute

… et voilà le circuit bouclé !

 

         Remarque :

Un autre jour refaite-le

en sens inverse et vous verrez

que sous d’autres angles vos yeux

percevrons moult trésors cachés !

 

Il faut bien sûr  – c’est l’évidence ! –

marcher sur la Chouette à l’envers,

vous n’aurez pas de contredanse :

c’est permis été comme hiver !

 

Pour approfondir la visite,

si vos souliers ne sont pas las,

resserrez leurs nœuds tout de suite :

 les boucles vous tendent les bras !

 

Elles sont trois qui vous attendent :

Boucle Rousseau, Boucle Zola,

Boucle Moïse, la plus grande,

… juste pour le nombre de pas !

 

              Épilogue :

Pour terminer cette balade,

– mon temps imparti est caduc ! –

vous avez bien le bonjour de

… la Chouette au Pays des Grands ducs !

 

 

                               Pierre Dupuis

 

Chouette au Palais des grands Ducs

Montage personnel à partir d’image du net !

          PS :  A Bernadette : tu vois que j’ai repensé à ce que tu m’avais dit !

Publicités

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour  » Chouette balade au cœur du vieux Dijon,  » … Un poème ou peut-être bien une ballade de … Pierre

  1. Bernadette dit :

    Je ne dirai qu’un mot: chouette!
    🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.