Le poème du jour : « Le ni-ni » de … de Rotpier et de … Pierre!

 

Ni-ni

Le ni-ni

ou

Tout, tout, j’ vous dirais tout sur le ni-ni

… et même un peu plus !

 

Du ni-ni je vais vous parler,

vous en aurez plein les oreilles,

ça ronflera pire qu’abeille

chaque fois qu’il faudra voter !

 

Deux syllabes pour s’amuser

et j’en ai invité plein d’autres,

si jamais vous avez les vôtres

passez-les moi pour en user !

 

C’est donc bibi qui va bosser,

pas la tata ni la mémé

ni la mama ni le pépé,

ni la nana aux gros nénés!

 

Lili non plus – pas sans tutu ! –

en f’ sant pipi ell’  l’a perdu !

ell’  l’a cherché avec Lulu

mais pas trouvé ça c’est cucul !

 

Les conneries c’est mon dada,

les bobos en sont tout baba !

Ils disent :  » Tout ça c’est caca,

ce type là il est gaga ! « 

 

Moi je leur dit :  » Non les gogos,

je n’ suis pas un affreux jojo,

je n’ suis pas non plus un zozo,

allez retournez au dodo !

 

Tous les Toto, tous les Riri,

laissez tranquilles vos zizis,

ne leur serrez pas le kiki,

ce ne serait pas très mimi !

 

Voila c’est tout mes bons amis

et si jamais c’est tout pourri,

pour le ni-ni vous voterez :

ni le Pierre ni le Rotpier !

 

Je sais ça ne vole pas haut

mais ça ne fait pas de bobos,

pas de dégâts collatéraux

… c’est déjà ça pour vos cerveaux !

 

C’est un poème déjanté

qui permet un peu d’oublier

les combines des politiques

et leurs paris acrobatiques !

 

Le ni-ni est très dangereux,

il peut conduire au venimeux

chemin menant droit au fascisme

empruntant la case racisme !

 

D’autres peuples en d’autres temps

ont déjà écouté les chants

des sirènes du populisme

et goûté à l’obscurantisme !

 

Et c’est après  – ainsi-soit-il –

qu’ils ont compris tout penauds qu’ils

se l’étaient bel et bien fait mettre

et pas d’un ou deux centimètres !

 

Mais je commence à déraper !

Comment vais-je me rattraper ?

J’étais parti sur le ni-ni

et me voilà en pleins lazzis !

 

Mais tous comptes faits peu importe,

je vais où mon esprit me porte,

tantôt sérieux, tantôt farceur

mais plus rarement encenseur !

 

Mon avantage en politique

c’est que je peux être caustique

sans épargner de candidats

… car moi je ne postule pas !

 

Je ne suis candidat à rien,

sauf à vous faire rire un brin

ou vous tirer presqu’une larme :

pour cela je choisis mes armes !

 

Pourquoi chasser le naturel

puisqu’il se repointe tel quel ?

Je ne suis pas prêt de renier

ni le Pierre ni le Rotpier !

 

 

                                                                                          Pierre et Rotpier

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Humour, Poésie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le poème du jour : « Le ni-ni » de … de Rotpier et de … Pierre!

  1. En Belgique nous avons Ninie la chance (Annie Cordy) et moi mes initiales sont BB, comme l’autre mais en moins moche (j’espère) même si j’aime les bébés phoques 😉
    J’espère que cela te suffit comme comme piste…

    J’aime

  2. Coline Dé dit :

    J’irai pas mot-l’eau : tu t’y entends pour chasser les mots-sade !
    Good mot-rning Rotpier !
    Coline

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.