Contre le ni-ni, j’en remets une couche : Le poème du jour : « Le ni-ni » de … de Rotpier et de … Pierre !

Le ni-ni me reste vraiment au travers de la gorge alors j’en remets une petite couche ! (Les strophes ajoutées sont de couleur différentes !)

Le bureau de l’UMP présidé par Nicolas Sarkozy reste sur la position du ni-ni au risque de voir des candidats du FN élus. Des grands responsables ( NKM, Juppé et quelques autres ) qui s’étaient démarqués la fois précédente restent cette fois-ci étrangement silencieux: ça sent le marchandage de marocains pour plus tard !

Dans l’ensemble l’UDI ne se prononce pas vraiment et glisse plutôt vers le vote blanc.

Mais ça et là, des républicains UMP et UDI appellent au vote républicain pour battre le FN. Ceux-là méritent amplement de recevoir un grand coup de chapeau !

 Pierre

 

Pierre parle beaucoup mais je voudrais quand même mettre mon petit grain de sel à ma façon et sous forme de dicton:

« A bas le ni-ni qui défrise et vive le frifri qui frise ! »

Et pis c’est tout, non mais !

 Le Rotpier

Ni-ni

Le ni-ni

ou

Tout, tout, j’ vous dirais tout sur le ni-ni

… et même un peu plus !

 

Du ni-ni je vais vous parler,

vous en aurez plein les oreilles,

ça ronflera pire qu’abeille

chaque fois qu’il faudra voter !

 

Deux syllabes pour s’amuser

et j’en ai invité plein d’autres,

si jamais vous avez les vôtres

passez-les moi pour en user !

 

C’est donc bibi qui va bosser,

pas la tata ni la mémé

ni la mama ni le pépé,

ni la nana aux gros nénés!

 

Lili non plus – pas sans tutu ! –

en f’ sant pipi ell’  l’a perdu !

ell’  l’a cherché avec Lulu

mais pas trouvé ça c’est cucul !

 

Les conneries c’est mon dada,

les bobos en sont tout baba !

Ils disent :  » Tout ça c’est caca,

ce type là il est gaga ! « 

 

Moi je leur dit :  » Non les gogos,

je n’ suis pas un affreux jojo,

je n’ suis pas non plus un zozo,

allez retournez au dodo !

 

Tous les Toto, tous les Riri,

laissez tranquilles vos zizis,

ne leur serrez pas le kiki,

ce ne serait pas très mimi !

 

Voila c’est tout mes bons amis

et si jamais c’est tout pourri,

pour le ni-ni vous voterez :

ni le Pierre ni le Rotpier !

 

Je sais ça ne vole pas haut

mais ça ne fait pas de bobos,

pas de dégâts collatéraux

… c’est déjà ça pour vos cerveaux !

Mes rimes ne sont pas très riches,

certains tiquent, d’autres s’en fichent !

Mes quatrains sont plutôt bancals

mais le tout n’est pas cloacal !

 

Je suis capable de bien mieux,

d’être à deux doigts de l’harmonieux :

je maîtrise la prosodie

mais n’aime pas la psalmodie !

 

Alors très souvent je me lâche,

je laisse tomber le panache,

la rime pauvre me sied bien

je la flatte comme mon chien !

 

C’est un poème déjanté

qui permet un peu d’oublier

les combines des politiques

et leurs paris acrobatiques !

 

Le ni-ni est très dangereux,

il peut conduire au venimeux

chemin menant droit au fascisme

empruntant la case racisme !

 

D’autres peuples en d’autres temps

ont déjà écouté les chants

des sirènes du populisme

et goûté à l’obscurantisme !

 

Et c’est après  – ainsi-soit-il –

qu’ils ont compris tout penauds qu’ils

se l’étaient bel et bien fait mettre

et pas d’un ou deux centimètres !

 

Mais je commence à déraper !

Comment vais-je me rattraper ?

J’étais parti sur le ni-ni

et me voilà en pleins lazzis !

 

Mais tous comptes faits peu importe,

je vais où mon esprit me porte,

tantôt sérieux, tantôt farceur

mais plus rarement encenseur !

 

Mon avantage en politique

c’est que je peux être caustique

sans épargner de candidats

… car moi je ne postule pas !

 

Je ne suis candidat à rien,

sauf à vous faire rire un brin

ou vous tirer presqu’une larme :

pour cela je choisis mes armes !

 

Pourquoi chasser le naturel

puisqu’il se repointe tel quel ?

Je ne suis pas prêt de renier

ni le Pierre ni le Rotpier !

 

 

                                                                                          Pierre et Rotpier

 

                    Et …

Tant pis je reviens à la charge

sur le ni-ni, à ma décharge,

c’est qu’à droite au jour d’aujourd’hui

pléthore sont pour le ni-ni !

 

Les NKM et les Juppé

vous vous êtes faits museler,

où est le front républicain ?

Bradé pour un beau marocain* ?

 

C’est pire qu’une position,

c’est pire qu’une trahison :

cet acte est de basse facture

rien de moins qu’une forfaiture !

 

Après ils seront fort capables

de vouloir plaider non coupables

mais on se souviendra longtemps

de leur manque de jugement !

  

                                     Pierre

  

 * Marocain = Portefeuille ministériel.

 

 

Publicités

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Billet d'humeur, Humour, Poésie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Contre le ni-ni, j’en remets une couche : Le poème du jour : « Le ni-ni » de … de Rotpier et de … Pierre !

  1. Tous les mêmes Pierre, leur intérêt d’abord 😦
    Ils ne se cachent même pas derrière un arbre pour faire ni-ni!

    • rotpier27 dit :

      Bonjour Bernadette !

      Je crains hélas que tu aies raison ! … J’en suis même certain ! Un politique qui veut-être tout en haut n’a pas le choix : il faut qu’il écrase beaucoup de personnes autour de lui !

      Bon après midi … tout pourri en Normandie !

      Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s