« Les maçons de la Creuse, » … un poème de Pierre

Dernier devoir de vacances en Creuse !

Hommage aux grands tailleurs de pierre par … Pierre !

 

Maçon de la creuse

Image du net

Les maçons de la Creuse,

 

A Paris ou ailleurs beaucoup de bâtiments

ont été façonnés par les mains courageuses

de gens venus de loin et à pied bien souvent,

des gens qu’on appelait « Les maçons de la Creuse ».

 

Ils partaient au printemps, revenaient en hiver,

car le travail manquait de façon endémique,

pour pouvoir assurer le gîte et le couvert

des femmes, des enfants, c’était là leur pratique.

 

Des groupes se formaient pour éviter l’ennui

mais aussi les dangers de routes très malsaines,

surtout pour le retour : de jour comme de nuit

des malandrins lorgnaient sur leurs bourses bien pleines.

 

Courageux ils l’étaient mais en plus de cela

ils étaient qualifiés et reconnus habiles

faisant marcher autant leurs têtes que leurs bras,

ils étaient recherchés par les plus grandes villes.

 

Maçons ou terrassiers, charpentiers ou couvreurs,

tuiliers, peintres ou scieurs et grands tailleurs de pierre,

ces hommes-là étaient d’excellents bâtisseurs,

des compagnons soudés, des gars à l’âme fière.

 

Au dix neuvième siècle ils se forment entre eux,

c’est après le travail que les leçons commencent,

c’est dur et épuisant mais ils en sont heureux :

l’instruction leur manquait et leur joie est immense.

 

C’était les précurseurs de l’ascenseur social

et les plus qualifiés se mettaient au service

des jeunes pour donner l’enseignement crucial :

lire, compter et plus, exemple d’altruisme.

 

Parmi eux les meilleurs atteindront des sommets,

des postes importants – et jusqu’en politique ! –

comme Martin Nadaud célèbre à tout jamais

pour ses discours au ton franc et charismatique.

 

Ils ont laissé ainsi, et dans tout le pays,

sur bien des monuments l’indélébile empreinte

de leur grand savoir faire au travers du bâti,

ils peuvent en être fiers et pas en demi-teinte !

 

Plusieurs générations ont perpétué cela,

des hommes valeureux à l’âme vigoureuse,

dont on peut affirmer sans aucun postulat

qu’ils avaient du courage et pas la tête creuse !

  

                                                                                    Pierre Dupuis

Maçons de la creuse 2

Image du net

Publicités

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour « Les maçons de la Creuse, » … un poème de Pierre

  1. J’aime beaucoup cet hommage au travailleurs manuels qui n’avaient de creux que dans leur estomac.

    • rotpier27 dit :

      Bonjour Bernadette,

      Merci beaucoup ! C’est vrai que leurs conditions de vie et de travail étaient très dures et en plus loin de leurs familles. Ils étaient des hommes très courageux;

      Bonne journée,

      Pierre

  2. midolu dit :

    Bonjour Pierre, bonjour Bernadette, bonjour à tous les visiteurs.
    Vaillants, et intelligents, à ces hommes de métier tu rends un bel hommage. Merci Pierre !
    Bon jeudi

    • rotpier27 dit :

      Bonjour Dominique,

      Merci ! J’ai lu, il y a quelques années deux romans sur leurs professions et leurs campagnes assez périlleuses. J’étais en vacances à coté de Felletin où se trouve la maison des maçons de la Creuse et le Lycée des métiers du bâtiment ouvert en 1911 !

      Bonne journée,

      Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s