« Soleil couchant à Ivry, » … un enchaînement poétique de … Pierre

.

On commence par un tableau et … on est entraîné beaucoup plus loin …

 

Soleil couchant à Ivry Guillaumin

Image du net

Avant-propos :

Ce tableau peint par Armand Guillaumin (1841-1927)  en 1873 est une sorte de mise en garde avant l’heure sur les dangers de la pollution atmosphérique.

Le peintre en avait-il conscience à cette époque ou pas ? … De nos jours, cela parait évident… mais …

 Pierre Dupuis

Soleil couchant à Ivry,

 

Sur un fond de ciel incendie

Des fumées, immondes crachats,

Nous donnent un avant-goût déjà

Des pollutions des industries.

 

Prémices de l’écologie,

Ce tableau augure un combat

Qui deviendra apostolat

Pour ceux qui servent de vigies.

 

Jusque là la ville d’Ivry

N’était que campagne et taillis

Mais les usines sont venues

 

S’implanter en vastes bassins

Comme autant d’horribles verrues,

De monstres crachant leur venin !

 

xxxxxxxxxxxxx

 

Retombées,

 

Le peintre en avait-il conscience ?

Personne ne peut l’affirmer,

Son esprit était sublimé

Par les couleurs, pas la prescience.

 

A cette époque les nuisances

Étaient ardues à estimer,

Comment pouvoir imaginer

Les dégâts sur nos existences ?

 

Aujourd’hui avec le recul

On peut refaire les calculs

Mais ce serait par trop facile !

 

Alors que maintenant on sait

On poursuit – pauvres imbéciles ! –

À polluer plus que jamais !

 

 

xxxxxxxxxxx

Péroraison :

Toujours est-il que Guillaumin

À mis le pinceau sur la plaie

De cet avenir qui effraie,

Fruit de l’égarement humain.

 

Ce n’est pas à la saint-glinglin,

C’est une vérité  – la vraie ! – 

Un jour il faudra que l’on paie

Et il s’approche de demain !

 

Et, s’il ne faut prendre qu’un seul exemple :

 

C’est vraiment du je-m’en-fichiste

Que d’extraire du gaz de schiste

Sous l’aval urbi et orbi

 

De dirigeants irresponsables

Cédant aux pressions des lobbys

Et qui plaideront non coupables !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

Péroraison de la péroraison :

 

Pour convaincre les politiques

Il faudra pour les combinards

S’attaquer à leur crâne par

… La fracturation hydraulique !

 

 

                                        Pierre Dupuis

 

Publicités

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Pensées, Poésie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour « Soleil couchant à Ivry, » … un enchaînement poétique de … Pierre

  1. Photonanie dit :

    C’est vrai Pierre nos dirigeants commencent seulement très timidement à se préoccuper de l’air que l’on respire…
    Alors que la nature qui nous entoure est si belle :-/

    • rotpier27 dit :

      Bonjour Bernadette !

      Oui, cela va devenir problématique pour nos enfants et petits enfants … pollution de l’air et de tout le reste ! Il est temps que les trompettes sonnent l’alarme !

      Bonne journée,

      Pierre

  2. midolu dit :

    Pierre, Photonanie, les trompettes auront besoin d’un rafraîchissement, après toutes ces fumées, ces nuages de pollution qui stagnent de plus en plus bas, bouchant et l’horizon et le ciel …
    Le tableau d’Armand Guillaumin me rappelle un des poèmes d’Émile Verhaeren,  » Les usines  » :
    http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/mile_verhaeren/les_usines.html
    Bon après-midi, ici sous le soleil, dans la fraîcheur et, peut-être, dans l’air (encore) pur …

    • Photonanie dit :

      Merci pour l’évocation de ce grand Belge.
      En retour, je vous offre un chanteur français, Jamait qui a toujours raison 😉

    • rotpier27 dit :

      Bonjour Dominique !

      Oui, leur faudra un bon astiquage !

      Pour le poème d’Émile Verhaeren, cela sent le vécu, il a du y travailler ou bien il s’est Bien documenté.

      Bonne journée,

      Pierre

  3. Géhèm dit :

    Serais-je ici pour compléter une deuxième trilogie ? Après Guillaumin, Pierre et Verhaeren : Photonanie, Midolu et moi-même qui me fais tout petit. 🙂
    Bonne journée à toutes et tous.

  4. ZAZA RAMBETTE dit :

    Coucou Pierre,
    Un peintre avant-gardiste dans ce 19ème siècle où la mise en application de tellement d’inventions a bousculé le monde industriel ! Quand on vois ce que nous avons fait de ce monde, c’est effrayant. Belle péroraison de péroraison l’ami.
    Bises et bon après midi – ZAZA – http://zazarambette.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s