Le poème-fable tout frais du jour : « Mon amour de Rocamadour, » de … Rotpier !

.

rocamadour

Photo du net !

Poème-fable,

.

Mon amour de Rocamadour, 

 

Je l’avais croisée au marché

où elle vendait ses légumes,

ses lapins, ses bêtes à plumes

et je m’en étais entiché !

 

Plus coincé qu’un godemichet

entre un marteau et une enclume,

devant ses très jolis volumes

j’en étais à me consumer !

 

Alors un ami de toujours

voyant ma mine déconfite

m’a conseillé d’aller voir vite

le sorcier de Rocamadour !

 

Ce spécialiste de l’amour

était en fait un vieil ermite

au manteau rongé par les mites

et habitant aux alentours !

 

Moyennant un petit cachet

et du rhum pour soigner son rhume

et aussi un nouveau costume

il m’assura du plein succès !

 

Agitant des colifichets

comme il est souvent de coutume,

se coiffant d’un chapeau à plumes

il m’entraina vers les rochers.

.

Nous arrivâmes essoufflés

en un lieu caché par la brume,

quand devant la grotte nous fûmes

il me dit avec gravité :

 

« Afin d’être heureux en amour

fait ce que je te dis et vite :

marche tout droit,  je t’y invite,

dans la grotte à Rocamadour ! »

 

           Péroraison :

J’y ai marché très franchement

puis j’ai glissé en criant « merde ! »

et j’ai même failli me perdre

sans chance d’amour pour autant :

 

Entre temps un riche marchand

m’avait soufflé ma dulcinée

en à peine une matinée :

j’étais Gros-Jean comme devant !

 

Il avait acheté l’étal,

mon amour à la fleur de l’âge

et dans le lot son pucelage

ruinant ainsi mon idéal !

 

             Moralité :

Les voyants sont des charlatans,

ils feraient de bons politiques :

même bagout, même pratiques,

ils ont leur place sur les bancs !

 

Il ne faut pas être naïf,

en voyance ou en politique

ils emploient toujours la tactique

de l’enfumage* collectif !

                             

                                                    Rotpier

 

* Dans un grand souci de correction, j’ai retenu ce mot plutôt qu’un autre qui rimait avec lui.

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article a été publié dans Fable, Humour, Poésie, Poésie-humour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le poème-fable tout frais du jour : « Mon amour de Rocamadour, » de … Rotpier !

  1. Photonanie dit :

    C’est vrai qu’il s’est bien fait enfumer le pôv gars!
    Mais comme le dit la chanson « quand j’avance, tu recules, comment veux-tu que je t’…enfume »
    Il aurait pu se douter que ça ne pouvait pas marcher comme ça!
    Bonne journée à toi, loin des fumées 😉

    J’aime

  2. ZAZA RAMBETTE dit :

    Et oui, Pierre, les politiciens sont de véritables charlatans ! Ils n’ont pour but que de faire prendre au péquin qu’ils fascinent des vessies pour des lanternes…!!! De toutes façons c’est toujours le contribuable qui en fait les frais !
    Bises et bon mardi.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.