« Le châtelain, la châtelaine et leur joli bas de laine, » … Un poème -fable, non signé par Jean de La Fontaine , mais par Pierre du Puits quand même !

.

Un poème -fable, non signé par Jean de La Fontaine , mais par Pierre du Puits quand même !

.

chateau-de-fillon

Capture personnelle à partit de Google Earth 

Avertissement :

Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne peut relever que de l’imagination débridée des lecteurs.

 

Le châtelain, la châtelaine et leur joli bas de laine,

 

Il était une fois près de Sablé sur Sarthe,

un château habité par des gens comme il faut,

entouré d’un grand parc où courraient des chevaux,

pas facile à trouver sans avoir une carte.

 

Des gens bien comme il faut et en plus très honnêtes,

« enfin en apparence ! »  éructa un Canard

souvent très déchaîné contre les cumulards :

il avait enquêté et tiré la sonnette !

 

Un Canard très spécial entraîné pour la chasse,

un palmipède adroit et des plus débrouillards

capable de tracer même les vieux briscards

afin de les pousser tout au fond de la nasse !

 

Le châtelain était féru de politique,

de voitures de course et il pilotait bien,

il avait un tracteur pour faire plus terrien :

un homme multicarte à l’esprit très pratique !

 

Non loin de la demeure, il y avait les moines

d’une grande abbaye chantant du grégorien,

« Cela n’a rien à voir ! » rétorqueront certains,

moi je dis : « Pourquoi pas ? … Vive le patrimoine ! »

 

D’autant plus que … d’autant plus que …

L’homme était très croyant et allait à l’église

très régulièrement, frisant le calotin,

on pouvait dire aussi qu’il était puritain

jusqu’à ce que dans le tripotage il s’enlise !

 

Je crois me souvenir – et j’ai bonne mémoire ! –

que quand on a pincé un certain Cahuzac,

un tricheur patenté pris la main dans le sac,

le sieur a applaudi de façon très notoire !

 

La châtelaine était ma foi fort effacée,

ne se plaisant que dans les mûrs de son château,

faisant des confitures et soignant ses chevaux,

la politique la laissait embarrassée !

 

Mais pour entretenir une telle demeure,

il faut beaucoup d’argent, cela coûte bonbon,

Il fallut bien trouver beaucoup de picaillons :

sans consolidations les vieux châteaux se meurent !

 

Alors notre bonhomme embaucha son épouse

et même ses enfants sur des fonds de l’état

pour de vagues travaux sans trop de résultats,

le tout pour faire entrer un maximum de flouze !

 

A l’heure où je vous parle on ne sait pas encore

ce que les enquêteurs vont trouver en fouillant

dans tout ce pataquès plutôt malodorant,

alors je reviendrai pour cette fable clore !

 

A la manif pour tous c’est le temps des neuvaines,

des suppliques en chaîne et des cierges brûlés,

de bien vieux procédés pour le moins éculés :

on en est plus au temps des postes à galène !

 

Je vous dis à bientôt pour la fin de la fable,

patientez un moment, c’est un compte à rebours,

ça caquète déjà fort dans les basses-cours,

attendez quelque peu, vous serez bien affables !

 

Châtelain, châtelaine aux actions pas très nettes,

sachez que l’on n’est plus au temps des grands seigneurs

et qu’un petit Canard peut être égratigneur

sans pour autant finir dans un pot de rillettes !

 

rilletttes-de-canard

Image du net, vive les rillettes … dûment gagnées !

Remerciements :

 Remercions le Canard pour sa plume acérée

qui met toujours sa palme aux endroits qui font mal,

beaucoup voudraient couper le cou de l’animal,

nombreux sont ceux qui sont avides de curée !

 

Allez brave Canard, continue donc ton œuvre,

étrille les tordus, les faux-culs, les tricheurs,

de n’importe quel bord, même les pleurnicheurs

dès lors qu’ils ont usé de coupables manœuvres !

 

Et n’oublie surtout pas ceux de la fachosphère,

les Le Pen et consorts qui sont autant mouillés

que ceux cités ici, il faut aller fouiller

dans le grand marigot de leurs sombres affaires !

  

                                                                                           Pierre du Puits

xxxxxxxxxxxx

 

    Conclusion :

 Il faudra bien un jour qu’on décerne une palme

à ce lanceur d’alerte efficace et burné

qui depuis plus d’un siècle a su désarçonner

des ô combien puissants magouillant bien au calme !

 

                                                     Pierre Dupuis

le-canard-enchaine-2

Merci le Canard !

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Billet d'humeur, Fable, Pensées, Poésie, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour « Le châtelain, la châtelaine et leur joli bas de laine, » … Un poème -fable, non signé par Jean de La Fontaine , mais par Pierre du Puits quand même !

  1. Photonanie dit :

    Bien tourné, jolie plume (de canard bien sûr) pour cette fable qui me fait penser à quelqu’un de chez vous qui pourrait bien se retrouver avec la plume dans le…fion!
    Bonne journée à tout le monde.

    J'aime

    • midolu dit :

      Chapeau bas et même (si j’osais … alors osons) révérence bien tournée (mieux que la Carla face à la reine) !!! Pour vous Pierre et Photonanie !
      Et ce n’est pas de l’emploi fictif de bonnes manières … 😉
      Bonne journée.

      J'aime

      • Pierre dit :

        Bonjour Dominique !

        Merci beaucoup pour les qualificatifs !
        Nous te saluons bien bas, Bernadette et moi !

        Au revoir gente dame ! Très bonne journée !

        Pierre

        J'aime

    • Pierre dit :

      Bonjour Bernadette !

      Joliment vu ! Il l’aura dans le – – – !
      C’était juste pour la rime, mais la tienne tient la route !

      Bonne journée gente dame !

      Pierre

      J'aime

  2. Géhèm dit :

    Joli ! Dommage que tu n’aies pas pu avoir une photo de l’entrée de la propriété ; ça doit s’appeler « Sam suffit ». 😉
    Entre parenthèses, à 700 000 € c’est une bonne affaire.

    J'aime

    • Pierre dit :

      Bonjour Géhèm !

      Merci !

       » Au total, les nouveau hobereaux règnent sur 3000 m2 de bâtiments et près de 14 hectares de terre s’étendant jusqu’aux rives de la Sarthe. De quoi laisser courir à l’aise les chevaux shetland de Pénélope et les rêves élyséens de son François  »

      Un simple bicoque mon cher, une simple bicoque !

      Tu as des vues sur le château ?

      Bonne journée !

      Pierre

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.