» Autoportrait, » … à la plume et non au pinceau …un poème de Pierre

 

Préambule :

L’autoportrait est un exercice périlleux, peut-être encore plus à la plume qu’au pinceau.

Bien se connaître soi-même est pratiquement une gageure !

On croit savoir et un jour on s’aperçoit que non.

Mais, rien n’empêche  de relever le défit et d’essayer quand même… à un moment donné.

Pierre Dupuis 

 

Autoportrait,

 

Je suis un poète atypique

passé par la case prolo,

quand je suis la cible de piques

on me les lance ex-nihilo !

 

Je pèche un peu en rhétorique

car j’ai quitté les cours très tôt,

j’ai un alibi authentique :

à seize ans j’étais au boulot !

 

J’ai quand même appris mes classiques

préférant Zola à Hugo,

pour ce qui est de la musique

je vais de Wagner à Renaud !

 

Mes inclinations poétiques

vont du bon Villon à Queneau

en passant par les élastiques

des souliers troués de Rimbaud !

  

Je suis large sur la rythmique :

je laisse faire mon stylo !

Certains esprits monolithiques

me qualifient de rigolo !

 

Réguliers ou acrobatiques

mes vers ne sont pas idéaux,

ils sont sérieux ou drolatiques,

polis ou taillés au couteau !

  

Ils sont peu souvent syntaxiques :

je cultive le quiproquo !

Mais ils sont rarement toxiques

sauf bien sûr contre les fachos !

 

De l’amour à la politique

je brosse un peu tous les tableaux,

qu’ils soient morbides ou phalliques,

si ça dérange peu me chaut !

 

Mes textes sont très éclectiques

rasant parfois le caniveau,

je m’accommode des critiques

… tout en préférant les bravos !

 

Certains me trouvent sympathique,

d’autres me traitent de charlot,

à ceux-là moi je fais la nique

avant de leur tourner le dos !

 

Tantôt tendre, tantôt caustique,

parfois gentil, parfois salaud,

érotique ou bien hérétique

et bien sûr très souvent cabot !

 

Quand la Camarde boulimique

m’intimera :  » Viens mon coco ! « 

je lui dirais sans polémique :

 » Attends je range mon stylo !

 

Je ne te fais pas de supplique

après tout tu fais ton boulot,

ne prend pas cet air pathétique

toi qui a la mort dans la peau ! « 

 

Chacun doit déposer sa chique

un peu plus tard, un peu plus tôt,

il n’y a là rien de tragique :

c’est juste effacer un tableau !

  

Un banquet sans chant ni musique

réunira dans mon caveau

des légions de vers boulimiques

qui gémiront :  » Il n’est pas gros ! « 

 

Ils repartiront faméliques

après m’avoir sucé les os

en quête d’un hypothétique

festin digne de commensaux !

 

La crémation dont la pratique

a vraiment le vent dans le dos

réduit de façon très drastique

les macchabées … maigres ou gros !

 

L’avenir est problématique :

pour ces vers-là c’est Waterloo !

Quant à ceux de la poétique,

éviteront-ils le tombeau ?

 

C’est un portrait très elliptique

que je vous sers sur un plateau,

gagnerais-je une pluie de piques

ou une envolée de chapeaux ?

                   

                                                       Pierre Dupuis

 

Petit bidouillage à partir d’une image du net … juste pour m’amuser !

 

Déjà publié … sauf le bidouillage !

 

Publicités

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, Pensées, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour  » Autoportrait, » … à la plume et non au pinceau …un poème de Pierre

  1. midolu dit :

    Bravo, bravo, bravo !
    Portrait fidèle d’un artiste des mots … Merci Pierre !
    Admirateur de Norman Rockwell, ça ne peut qu’être un plus … 😉

    Bonne journée !

  2. Photonanie dit :

    Comme j’ai tendance parfois moi-même à travailler du chapeau, ce sera un plaisir que de produire une envolée de chapeaux vers ton coin de Normandie pour accompagner Norman Rockwell 😉
    Bonne journée

    • Pierre dit :

      Bonjour Bernadette !

      Merci, je vais essayer de les attraper ! C’est bien de travailler du chapeau par moment: ça délasse !
      Bon après-midi,

      Pierre

  3. Géhèm dit :

    Je n’aurai pas perdu ma journée !
    1. Je ne le connaissais pas celui-là… Encore et toujours le vers vert !
    2. Egalement inconditionnel de Norman Rockwell, je découvre cette superbe chanson du grand Schmoll. Très chouette vidéo !
    Bonsoir à vous trois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s