» Patronyme prémonitoire,  » … le sonnet cerné et sonné du jour de … Rotpier !

.

Image du net … la coupe sera-t-elle nette ?

Sonnet cerné de la proue à la poupe…

 

     Préambule :

C’était il y a bien longtemps,

du temps où l’on coupait les têtes

à la hache et pas en cachette

pour impressionner les passants.

 

 

       Le sonnet :

Patronyme prémonitoire,

 

Je vais vous relater l’histoire

D’un marin du port de Bordeaux,

Un gars nommé Jules Billot,

Patronyme prémonitoire.

 

Lors d’une escale en baie de Loire

Il avait rencontré Margot,

Une serveuse de bistro,

Une racoleuse notoire.

 

Il en tomba amoureux fou

Et il en devint très jaloux :

Il ne supportait plus les passes

 

Qu’elle faisait sous le manteau

Et un matin dans une impasse

Il la déquilla au couteau.

      

Epilogue :

Le verdict tomba aussitôt : 

« Tête coupée en pleine rue

pour le meurtre d’une morue ! » 

… court résumé du cas Billot !

 

     Contrecoup :

Pour avoir aligné ces vers

vais-je devoir battre ma coulpe ?

Vais-je devoir pêcher le poulpe

ou la morue en plein hiver ?

 

Ou bien pour cinquante couverts

accommoder une brandade

avec une noix de muscade

où partir au diable vauvert ?

 

Quelque part du coté d’Auvers

comme Van Gogh ou bien Cézanne,

boire une dernière tisane

et en finir au révolver ?

 

 

                           Le Rotpier

Publicités

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, Poésie-humour, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour  » Patronyme prémonitoire,  » … le sonnet cerné et sonné du jour de … Rotpier !

  1. Zaza Rambette dit :

    Coucou Pierre,
    Ils ne plaisantait pas dans le temps…. heureusement que la guillotine a modernisé le système !
    Bises et bon mardi.

  2. Photonanie dit :

    Dramatique le cas Billot! J’ai connu un écossais à qui il est arrivé la même chose: un certain Mac Reau. Et d’ailleurs, je pensais que tu préférais la raie mais j’ai dû me tromper…
    Par ailleurs, pour rester dans l’humour ferroviaire commencé chez moi: http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2010/12/02/un-plaisant-deraillage-orthographique-a-la-sncf/

    • Pierre dit :

      Bonsoir Bernadette !
      Il s’est fait couper la tête aussi ton Mac Reau ? C’est vrai qu’on leur coupe souvent la tête !
      Sinon, la raie du train c’est bien aussi … sûrement un train femelle !
      Bonne soirée,
      Pierre

  3. Géhèm dit :

    Et si, pour pénitence, vous nous faisiez tout simplement un aïoli, mon fils ? 😉

    • Pierre dit :

      Bonjour Géhèm !
      Oui mon père, que la volonté de dieu soit notre commandement …
      Ah ! Que j’en ai fait des aïe au lit quand j’avais ma hernie discale !
      Bonne journée,
      Le Rotpier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.