Le poème un peu sonnet du jour : « Obligé de sonnet deux fois ! » et … même une troisième ! Le tout par … Rotpier !

 

Ivrogne 2

Image du net

Obligé de sonnet deux fois !

 

Je n’étais pas très emballé

Par cette injonction de ma muse,

Je lui ai dit : « Si ça t’amuse,

Tu n’as plus qu’à t’y atteler ! »

 

Au regard qu’elle m’a roulé,

Je me suis dit : Oh ! Triple buse

Ça va chauffer dans la cambuse

Si tu cherches à te défiler ! »

 

Elle a exigé en despote,

en restant droite dans ses bottes,

Que je bâtisse deux sonnets

 

Avec des rimes identiques.

Je me suis mis aux ballonnets

De blanc cassis dans cette optique !

.

xxxxxxxxxxxxx

.

Verre pour vers, j’ai étalé

Sur papier de façon diffuse,

Ma raison devenant confuse,

Ces strophes sans trop m’affaler !

 

Ne pouvant plus rien avaler,

Je lui ai dit « Là, je refuse 

D’aller plus loin car tu abuses,

Je tiens à te le signaler ! »

 

J’avais l’estomac en compote,

Encore pire que mon pote

Lulu qui dès potron-minet

 

Se beurre de façon drastique !

J’ai terminé mes deux sonnets

En écriture automatique !

 

Cela a bien marché ma foi,

j’ai sonnet encore une fois !

 

Au bout de vingt deux blanc cassis,

Alors que j’étais très malade,

Je me suis porté l’estocade

En me mettant au cannabis !

 

J’ai déliré un synopsis

Avec des scènes égrillardes,

des étreintes plus que gaillardes :

Un vrai festival de pubis !

 

Quand j’ai refait un peu surface

Et pour ne pas perdre la face,

J’ai mis tout cela noir sur blanc

 

Et je l’ai donner à ma muse !

Elle en est tombée sur le flanc

Et depuis c’est moi qui l’abuse !

Non, mais !

 

                                Rotpier

Publicités

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, Poésie-humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le poème un peu sonnet du jour : « Obligé de sonnet deux fois ! » et … même une troisième ! Le tout par … Rotpier !

  1. Photonanie dit :

    Tu fais donc comme le facteur qui, paraît-il, « sonnet » toujours deux fois (oui, même en Belgique où on s’attendrait plutôt à entendre que le facteur sonnait, « une fois » 😀 )
    Bonne journée (de plus en plus en forme pour moi)

    • Pierre dit :

      Bonjour Bernadette !
      Il est vrai, il est vrai ! Nous sommes des pays frères !
      La forme revient: c’est super !
      Bon après-midi !
      Pierre

      • Photonanie dit :

        La forme ne m’a jamais quittée Pierre 😉 elle a été un peu ralentie mais une semaine tout juste après l’intervention je pense être à 95 % de mes capacités physiques et 200 % des intellectuelles, c’est dire 😀

      • Pierre dit :

        Coucou Bernadette !
        200 % de capacités intellectuelles ! … je vais me faire raccourcir quelque chose moi !

  2. ANNE GUILLARD dit :

    Coucou Pierre,
    Tardive ce soir car je te commente de mon île.
    Ces sonnets sont franchement excellent et je suis complètement sonnet de t’avoir lu. Tu m’a bien fait rire. C’est ce qui est pris me répondras-tu et tu auras raison, car le vent s’est levé, la tempête menace avec de la crachouille en prime. Comme je dors au pigeonnier je vais entendre vent hululer (chouette alors…) sur les ardoise et faire craquer la charpente.
    Bises et bonne soirée

  3. Géhèm dit :

    T’as été sommé de sonnet deux fois de trop : un sonnet ça va… trois sonnets, bonjour les dégâts ! Tout autre que toi en serait sorti assommé. Ce doit être le facteur chance. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.