La fable du jour : « Ça, c’est le pompon ! » de … Rotpier !

Souvenirs d’une escale à Amsterdam quand je travaillais comme matelot-pêcheur  et que je mangeais des frittes, des frites et puis des moules et buvait du vin de Moselle … c’était le bon temps où je pêchais le hareng et croissais des morues … 

Ô combien de marins, combien de capitaines

Qui sont montés joyeux sur des demi-mondaines,

en sont redescendu complètement fourbus

éreintés et usés et bien souvent tondus !

                                

                                         V. H. revisité par le Rotpier

Vive la marine, la vraie !

            Fable

Ça, c’est le pompon !

 

Un jour j’ai aperçu

et ce à son insu,

dans sa maison cossue,

ma voisine fessue.

 

Pas le moindre tissu,

terriblement pansue,

bourrelets tant et plus :

un profil de massue !

 

Il y avait dessus,

collé comme sangsue

– et pas à son insu ! –

une forme bossue !

 

Un marin tout poilu

et n’ayant pour tenue

qu’un pompon vermoulu

de laine refendue !

 

A peine descendu,

ma voisine fessue

lui dit « c’est cent écus :

c’est la somme attendue ! »

 

« Quoi ! Que je sois pendu,

tu es une morue !

Mon cœur est tout fendu :

c’est une triste issue !

 

Il aurait mieux valu

que j’ignore ta rue,

que je fusse au chalut :

voilà mon point de vue !

 

Mon amour a vécu,

tu étais ma statue,

montagne de vertu

… mon âme est fort déçue ! »

 

Sans raquer un écu,

il remit sa tenue,

sourire contenu

et enfila la rue !

 

Hurlant : « Oh ! Le tordu ! »

ma voisine fessue

en tomba sur le cul :

une arnaque, ça tue !

 

             Moralité :

 A cent écus la passe,

ça passe ou bien ça casse,

il ne faut pas pleurer

quand on se fait  b – – – – – !

 

                                  Rotpier

Délire déjà publié mais augmenté !

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Fable, Humour, Poésie, Poésie-humour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La fable du jour : « Ça, c’est le pompon ! » de … Rotpier !

  1. annemarieguillard dit :

    Quelle histoire ! 😂 😁 😉
    Elle n’était pas donnée ta morue …
    Bises et bon mardi Pierre

    J’aime

  2. Photonanie dit :

    C’est un marché de dupes cent écus pour un seul cul, il a bien fait de se tirer après l’avoir tirée 😉
    Mais dis-moi, est-il vrai qu’on y voit des marins qui pissent dans le port d’Amsterdam?
    Bonne journée sous le soleil avec protection de la peau bien sûr.

    J’aime

  3. Géhèm dit :

    Tu nous fais voyager avec tes resucées… Le côté Dubout – sans doute – de tes personnages, un autre port (c’était l’époque où le chef Caphy a choisi de s’ancrer à Port-Louis)… Bref, je n’ai même pas eu à remonter le confluent de la Garonne pour me souvenir de cette belle image qui, elle rend hommage à l’amour domestique. 🙂
    http://gehem.over-blog.fr/2017/08/l-habitat-dudule-c-est-ca-l-important.html

    J’aime

    • Géhèm dit :

      Remonter le confluent de la Garonne à l’instar du boutre, tu l’auras compris. 😉

      Aimé par 1 personne

    • Pierre dit :

      Bonjour Géhem !
      On voyage comme on peut … surtout avec la covid !
      Le levé-jeté de pénis: ça c’est du sport ! Et la recherche du fantasme à la loupe … c’était pas du loupé !
      Bonne journée et tu lances ce que tu peux ou tu veux !!!! 😉😊😂
      Le Rotpier

      J’aime

  4. tmor dit :

    Histoire très clairement rimée, tarifée et décalée. Merci !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.