Les poèmes du jour un peu sonnets de … Rotpier :  » Marguerite  » et « Effeuillage  » ! … « Hécatombe » + « Moralité »

J’avais évoqué, samedi dernier, une autre Marguerite que celle de Richard Cocciente et bien … la voila !

 

Aimerez-vous … un peu … beaucoup … passionnément … à la folie … ou pas du tout ?

Marguerite

image du net

Marguerite,

 

Elle avait un prénom charmant,

Un de ceux qui ont le mérite

D’aller à quelqu’un comme un gant :

Joli prénom que Marguerite !

 

Son sourire était désarmant

Quand un homme même émérite

Dans l’art de se faire galant

Prenait des airs de chattemite !

 

Eu égard à son gagne-pain,

Bien qu’un tantinet polissonne,

Elle n’appartenait à personne .

 

Sauf pour exercer son turbin 

Elle n’était pas pointilleuse:

Marguerite était effeuilleuse !

.

Marguerite 2

Image du net un peu bidouillée par le Rotpier !

.

L’art de l’effeuillage,

 

Nul besoin de chauffer la salle

Pour allumer le populo,

alors que son premier pétale

N’était qu’un tout petit chapeau !

.

L’excitation était totale

A la fin de son numéro

Les hommes perdaient les pédales,

Chauffés par son corps brasero !

 

C’était la queue devant sa loge

Et il fallait qu’on les déloge

au beau milieu des coups de poing !

 

Ils auraient donné sans limite

Tout leur fric pour un petit coin

Où effeuiller, seul, Marguerite !

   

                                             Rotpier

 

Hécatombe,

 

Les vieux tombaient comme des mouches

Victimes de lourds infarctus,

Les yeux révulsés et la bouche

Figée dans un dernier rictus !

 

Et n’étant point sainte nitouche

Elle soutenait mordicus

Qu’il aurait fallu qu’elle touche

Une prime pour chaque gus !

 

Tous les régimes de retraite

Auraient du lui signer des traites

Pour l’équilibre des bilans !

 

En exhibant son pédoncule

Elle régulait les croulants

Mieux qu’une bonne canicule !

  

xxxxxxxxxxxxx

.

       Moralité des trois sonnets :

 

Des bataillons de Marguerite

envoyés partout chez les vieux,

voila qui aurait le mérite

de réguler les choses au mieux !

 

Le paradis avant la lettre,

le nirvana sans avatar,

l’éden avant de disparaître,

le Brama-Loke sans pétard !

 

… Hormis celui de Marguerite

plus concret qu’une religion,

à toucher dans un dernier rite

avant l’ultime convulsion !

 

Dans un souci égalitaire

moult bataillons d’effeuilleurs :

hors de question que les mémères

partent sans toucher au bonheur !

  

                                                             Rotpier

Marguerite 3

 Image du net

Avez-vous aimé … un peu … beaucoup … passionnément … à la folie … ou pas du tout ?

 A vous de le dire … et pis c’est tout !

 Rotpier …(  de nez à la morale ! )

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, Poésie-humour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Les poèmes du jour un peu sonnets de … Rotpier :  » Marguerite  » et « Effeuillage  » ! … « Hécatombe » + « Moralité »

  1. ZAZA dit :

    Ta Marguerite me fais penser à ce poème coquin en alexandrin attribué de façon apocryphe à Félix Faure :

    « Déjà la vie me quitte, et la douce mort m’habite ! »

    De l’extase à l’épectase
    Faure, là, fut très fort, qui monta droit aux cieux
    Marguerite marrie, fut dérobée aux yeux
    Par un valet soucieux de notre république
    Et qui ne voulut pas qu’à l’opprobre publique
    Son maître fut livré. Précaution inutile
    Le décès scandaleux fut connu par la ville
    De la « Pompe funèbre » on dauba à tout vent
    On rit dans les salons, même à l’enterrement !
    Etait-il donc tendu de pourpre cardinale
    Le petit nid d’amour d’où un jour s’envola
    Cette âme visitant une prostituée
    « – Daniel où t’en vas-tu ? » criait la pauvre femme
    Mais il était trop tard, St Pierre avait sonné !
    Et Pie IV en son temps chevauchant une belle
    Piqua du nez, hélas (mais c’était au XVIe !)
    De ces péchés de chair qu’on ne se scandalise
    Qu’ils soient d’hommes d’Etat ou bien de gens d’église…
    Ils sont hommes de goût puisqu’ils ont su mourir
    Rendant grâce à Eros au summum du plaisir !
    Bisous Pierre et bon mardi

    J'aime

  2. tmor dit :

    Dis donc il ne fait pas qu’effleurer le sujet, tout en le drapant de délicatesse turcculente et coquine. Bravo !

    J'aime

  3. Photonanie dit :

    Je n’ai reconnu ma voisine dans aucun, il faut dire qu’elle a plus de 80 balais et approche les 100 kg 😂 ce qui n’enlève rien à la qualité de tes 3 sonnets que j’ai aimé…beaucoup 😊
    Bonne journée.

    J'aime

  4. Géhèm dit :

    Rotpier ou la rage de compter fleurette. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.