Le poème du jour :  » La lissière pinailleuse,  » du … Rotpier

 

J’espère que vous n’allez pas trop monter sur vos grands chevaux !

 

Echeveau lissière

Image du net

Nota : Une lissière est une ouvrière

 qui fabrique des tapisseries.

.

La lissière pinailleuse,

 

Lissière était sa profession

et elle était vraiment jolie

une importante coterie

de gars l’aimaient avec passion.

 

Dans tous les bals de la région

c’était rancœur et jalousie

d’autres faisaient tapisserie

elle jamais sans un garçon !

 

Elle avait pourtant une tare

venant d’une tante cathare

qu’elle portait en étendard

 

de façon ferme et opiniâtre :

elle était maîtresse dans l’art

de couper l’écheveau en quatre !

 

xxxxxxxxxx

 

Un modèle de pinailleuse

 comme on en voit très rarement

un incroyable acharnement

bien au-delà de pointilleuse !

 

Remettre cent fois son ouvrage

sur le métier sans rien lâcher

c’était à ne pas en douter

pour elle un plaisir sans partage !

           Suite :

Désirant se mettre en ménage

elle rechercha un garçon

le gagnant de sa sélection

était un curieux personnage.

.

Il avait la même doctrine

qu’elle au niveau tempérament

il était commis boucher dans

une boucherie chevaline.

 

Pinailleur et très opiniâtre

( mais là vous me voyez venir

aussi je vous laisse finir :

il coupait les  – – – – – – –   – –   – – – – – ! )

 

A lire dans une glace si vous n’avez pas trouvé :

chevaux en quatre

 

Boucher chevalin

Image du net bidouillée par le Rotpier !

            Terminaison :

Je vais me couper des véganes

pour les végans c’est déjà fait

je vais prendre dans le buffet

d’innombrables coups de tatanes !

 

Je vais sauter sur ma bécane

je n’aime pas les coups de pied

bien que ça rime avec Rotpier

je vais rejoindre ma cabane !

 

Je vais me faire une grillade

un très large steak chevalin

avec des herbes dont du thym

juste avant l’ultime estocade !

 

Et tant pis si ça les défrise

je me défendrais pied à pied

ces bouffons viendront s’empaler

sur de pointus chevaux de frise !

 

Chevaux de frise

 

Si je succombe sous le nombre

qu’on aille quérir le boucher

chevalin pour me découper

et me jeter dans les décombres !

 

                              Le Rotpier

 

 

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, Poésie-humour, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le poème du jour :  » La lissière pinailleuse,  » du … Rotpier

  1. annemarieguillard dit :

    Coucou Pierre,
    Encore une petite lecture déjantée comme je les aime. 😂
    En fin de lecture, tu m’as donné l’envie de manger de la viande de cheval… Dans ma Bretagne plus de boucherie chevaline digne de ce nom. Hum… Un bon steak tartare, c’est mon dada ! 😍
    Bises et bon mardi – Zaza

    J’aime

  2. Photonanie dit :

    Un couple bien assorti mais à ne pas laisser courir la bride sur le cou!
    Bonne soirée.

    J’aime

  3. tmor dit :

    Ah bah non au pire on monte en 2CV. Fuyons ! Lentement, mais sûrement…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.