Le poème du jour :  » Stupéfiant … non  » de … Rotpier

 

Image du net !

 

Préambule:
Tout ce qui suit relève de la pure fiction, je n’ai aucun lien avec une quelconque organisation mais j’avoue beaucoup aimer Bob Marley. C’est mon droit le plus absolu, vous en conviendrez.

 

Stupéfiant … non ?

Je me drogue à la poésie
Cela vaut bien d’autres folies

Je suis un poète spécial
Relevant du corps médical

Pendant que certains s’extasient
D’autre parlent d’euthanasie

Un bon coup sur le pariétal
Et c’est la morgue à l’hôpital

Qu’ils aient au moins la courtoisie
De confesser leur jalousie

Pauvres limités du bocal
Réduit à l’esprit monacal

Moi je cherche avec frénésie
Refusant toute apostasie

Un nouveau genre lexical
En évitant le cloacal

Ce serait une fantaisie
Une sorte de litanie

Un groupement grammatical
Absolument original

Des strophes courtes de deux vers
Prenant les prudes à revers

Un cartel un trust une entente
Une création épatante

Mais attendez mais attendez
Vous l’avez juste sous le nez

Il est là je persiste et signe
C’est le cartel de mes deux lignes !

N’allez pas appeler les flics
Ce ne serait vraiment pas chic

N’ayez pas l’âme suspicieuse
Nulle association mafieuse !

N’écoutez pas tous les crétins
Venez plutôt fumer un joint

J’en ai de bons de Jamaïque
Qui feraient danser des berniques !

Ils viennent de Montego Bay
Où se fournissait Bob Marley

Un pote à moi y traficote
De l’excellente camelote !

Marchandise garantie bio
Pas coupée par des salopiots

La qualité c’est leur marotte
Ils ne vendent pas de la crotte !

Tous ceux qui s’y sont essayés
N’ont jamais pu recommencer

Dévorés par les crocodiles
Ils faisaient moins les imbéciles !

 

              Terminaison :


Snifer un peu ce canular
Il sent le Pablo Escobar

Avant qu’un couteau m’égratigne
Je me tire ailleurs je m’esbigne !

Je vais continuer d’aligner
Mes vers par deux sans barguigner

Un jour l’Académie Française
M’offrira peut-être une chaise ?

Ou à défaut un strapontin
Dont je me contenterai bien

Pas d’habit vert et pas d’épée
Ma réserve serait froissée !

Je croiserai dans les couloirs
L’âme agitée de Yourcenar

Qui résonne sous la coupole
Avec des diables qui rigolent !

Poil à gratter des immortels
Bonne à sacrifier sur l’hôtel

De la sacrée misogynie
Pas de femme chez les génies !

Mais comme je n’en suis pas un
Je n’aurai pas de strapontin

Ni de tombe au Père la chaise
Je m’en fous et en suis fort aise !

                                  Le Rotpier

 

Image du net !

 

 

Publicité

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, Poésie-humour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le poème du jour :  » Stupéfiant … non  » de … Rotpier

  1. tmor dit :

    Il se slamerait bien ton poème ! Bravo !

    J’aime

  2. Photonanie dit :

    Je vois que tu es en forme et que tu en as fumé de la bonne 😊
    Bonne soirée.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.