Le poème déjanté du jour :  » Périple angevin, ou Le sabbat sabbatique pas sympathique  » de … Rotpier !

Bonjour à toutes et à tous !

Me revoici, me revoila après des vacances quelque peu mouvementées …

Le poème déjanté du jour :  " Périple angevin,  ou Le sabbat sabbatique pas sympathique " de ... Rotpier !

Image du net !

A savourer sans modération !

Périple angevin,

ou

Le sabbat sabbatique pas sympathique,

 

Alors que j’étais en vacances

juste en dessous du Lion d’Angers

en Anjou bleu pas orangé

une nuance d’importance.

 

Dans le lieu dit « La Friperie »

dans le beau  « Gîte des moissons »

créé par les époux Ferron

dans une ancienne métairie.

 

J’adore l’eau et la campagne

c’est dire que j’étais comblé

comme oiseau dans un champ de blé

comme en haut d’un mat de cocagne.

 

Entre la pêche et la lecture

les ballades et le repos

quelle idée de suivre un crapaud

après une grosse biture !

 

Il est vrai que j’en tenais une

carabinée ça c’est certain

mélanger les vins angevins

n’est pas une idée opportune !

 

Surtout qu’avant en préambule

j’avais avalé tout de go

sept ou huit cocktails au Cointreau

dont deux qui produisaient des bulles !

C’était un crapaud de sorcière

qui bavait tout en rigolant

et qui parlait oui braves gens

la belle langue de Molière !

 

D’une taille peu ordinaire

un crapaud buffle colossal

tout proche du quart de quintal

et très loin d’être débonnaire !

 

Là je sais que ça vous la coupe

j’étais aussi surpris que vous

même si l’on s’attend à tout

voire à des morpions dans la soupe !

 

C’est d’une voix autoritaire

qu’il m’a dit « Allez viens mon gars

je t’emmène voir le sabbat

des sorcières de la rivière !

 

Elles ont beaucoup de pratique

mais tiennent à se perfectionner

pour bien exercer leur métier

elles sont en congé sabbatique.

 

Si tu refuses de me suivre

j’ai l’ordre de te transformer

en pétard et de t’allumer

aucune chance de survivre !

 

J’ai donc obtempéré à l’ordre

pour ne pas finir en morceaux

et dévoré par les corbeaux

ce qui fait quand même désordre !

 

Juste au milieu d’une clairière

elles étaient là à danser

autour d’un grand feu allumé

avec des gestes de guerrières !

 

Elles n’étaient pas vraiment grandes

sauf celle avec le haut chapeau

des rictus montraient leurs chicots

d’un noir à vous foutre les glandes !

 

Lançant des onomatopées

et très probablement des sorts

rebondissant comme ressorts

telles des folles échappées !

 

J’avoue que j’en menais pas large

la plus grande vint m’inviter

à les rejoindre et à sauter

et tout cela au pas de charge !

 

Elle m’a glissé à l’oreille

en me pinçant le bout du nez :

« Tu as mon petit freluquet

une baraka sans pareille !

 

Le crapaud devait te conduire

ici pour qu’on t’écorche vif

proprement à coup de canifs

à fin que tu puisses produire

 

Cinq bons litres d’hémoglobine

pas pour faire une transfusion

mais pour produire une potion

que nous appelons « L’angevine » !

 

Le sang humain en est la base

aussi la bave de crapaud

des herbes et puis des morceaux

de serpent et de vers de vase !

 

Et en partant de ce mélange

chacune de nous ajoutons

selon nos besoins et nos dons

des ingrédients parfois étranges !

 

Des poils de ventre de biquettes

des morceaux d’ongles de curé

de la crotte de demeuré

écrasée entre deux briquettes !

 

Je ne parle que des classiques

les autres sont de grands secrets

transmis parfois même à regret

de mère en fille sataniques !

 

Ce qui t’a sauvé du désastre

d’être saigné comme un goret

c’est l’arrivée de deux benêts

déboulant entre deux pilastres !

 

On les a saignés tout de suite

comme ça pas d’explication

on a évité les questions

et aussi qu’ils prennent la fuite !

 

Hors de question qu’ils nous balancent

aux poulets ou aux journaleux

gratte-papiers très cauteleux

émargeant ou non en freelance !

 

Tu vas rester là je t’enchaîne

on va tenir conseil dehors

afin de statuer sur ton sort

là-bas à coté du gros chêne !

 

Et d’interminables palabres

commencèrent ponctuées de cris

multitude d’oiseaux de nuit

tournaient en un ballet macabre !

 

Puis soudain ce fut le silence

ma gardienne revint vers moi

en me soufflant « Ça va ça va ! 

j’ai obtenu leur indulgence !

 

Tu vas nous servir de cobaye

pour nos filtres et nos poisons

il faut te faire une raison

c’est le revers de la médaille !

 

Si avec moi tu es docile

tu auras des contrepoisons

tu survivras quelques saisons

si tu ne fais pas l’imbécile !

 

J’adore ta jolie frimousse

crois-moi je ne suis pas de bois

je vais faire de toi mon roi

viens donc t’allonger sur la mousse ! »

 

C’est alors que la sarabande

des autres harpies arriva

fourches en mains et l’air sournois

croyez bien que ça fout les glandes !

 

La plus vieille prit la parole :

 « Inutile de vous lever

on va direct vous embrocher

vous passer à la casserole ! 

 

Nous avons bien vu le manège

ce gars là t’a tapé dans l’œil

ça va vous conduire au cercueil

sans tambourins et sans arpège ! »

 

C’est à la seconde précise

où j’allais être transpercé

que de mon lit j’ai basculé :

le risque de mourir dégrise !

 

Après cette incroyable bûche

je suis sorti du cauchemar

en même temps que du plumard :

pas bon de se péter la ruche !

 

À part une très grosse bosse

et une big gueule de bois

je m’en sortais très bien ma foi

parfois la vie n’est pas trop rosse !

 

         Conclusion :

En Anjou bleu ou bien ailleurs

il faut éviter la picole

sauf que le milieu viticole

subirait un très grand malheur !

 

Il faut aider les vignerons

nous les chevaliers de la treille

finissons toutes les bouteilles

et tant pis si nous somme ronds !

 

Recommandation première :

 

L’alcool est une souricière

un vrai guêpier un traquenard

il provoque des cauchemars

qui conduisent chez les sorcières.

 

Chez d’autres c’est une fée verte

comme chez Verlaine et Rimbaud

qui apparaît dans un halo :

toutes les options sont ouvertes !

 

Recommandation dernière :

 

Vous pouvez essayer de boire

pour savourer ce canular

mais sachez graines de fêtards

que vous risquez bien des déboires !

 

Ne prenez pas votre voiture

les gendarmes ne croiraient pas

le récit abracadabra

de cette homérique aventure !

 

Ils sont un peu trop terre à terre

imperméables à l’humour

c’est comme ça depuis toujours

surtout avec les réfractaires !

 

Finir au panier à salade

n’est pas un si grand déshonneur

si l’on garde l’esprit frondeur

et celui de la rigolade !

 

 

                                      Le Rotpier

 

PS : Je n’arrive plus à mettre correctement mes articles en forme sur WordPress, c’est la détresse ! 

A propos Pierre

Professeur à la retraite
Cet article, publié dans Poésie, Poésie-humour, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Le poème déjanté du jour :  » Périple angevin, ou Le sabbat sabbatique pas sympathique  » de … Rotpier !

  1. Zaza dit :

    Alors Pierre, te voilà revenu chez toi avec des souvenirs mémorables ! Pourtant tu n’étais parti qu’en Anjou et non dans le Berry pour rencontrer des sorcières 😂
    Tu devais tenir une bonne murge pour faire un tel cauchemar. Mais je viens de me régaler à te lire… 😅 😂
    Cela m’est arrivé une fois dans ma vie à l’issue d’un repas très arrosé un dimanche soir.
    En allant me coucher, je me suis gourée de chambre. Dans celle là (il s’agissait du bureau comportant un lit d’une personne), j’ai loupé le lit, et patatra.
    Mon mari alerté par le boucan est arrivé accompagné de la plus grande de mes filles. Impossible de me bouger. Un oreiller glissé sous la tête, recouverte d’une couverture j’ai pioncé. Et le matin j’avais mal aux cheveux ! Mais le pire, c’est qu’il fallait aller bosser. J’avais des rendez-vous et des négociations à gérer.
    Bises et bonne reprise – Zaza

    J’aime

    • Pierre dit :

      Bonjour Zaza !
      Pas toujours reposantes les vacances !
      Je n’ai pris qu’une seule vraie cuite dans ma vie et j’avais 16 ans !
      Je n’ai jamais recommencé mais j’ai eu quand même quelque fois un petit coup dans le nez ! 😉😊😆
      Bon samedi !
      Pierre

      J’aime

  2. Photonanie dit :

    Ravie de ce retour en fanfare via cette histoire qui décoiffe (pas toi 😄).
    Je retiens le conseil, j’éviterai de trop goûter aux vins, je ne veux pas vivre la même aventure que toi. Aucune envie qu’une sorcière ait des vues sur moi 😉.
    Mais j’imagine bien ton soulagement en te retrouvant en lieu sûr 😂.
    Bonne fin de journée.

    J’aime

  3. tmor dit :

    Vive la démesure Sabbatique ! Et les vacances ! Bon retour.

    J’aime

  4. Pierre dit :

    Bonjour Bernadette !
    Merci !
    Tous les cauchemars ont une fin ! 😉😊😄
    Bon samedi après-midi !
    Pierre

    J’aime

  5. Daniel Duranton dit :

    quelle cuite !
    que ce soit eklablog ou word press tu trouves toujours le moyen d’être emmerdé 😁

    J’aime

  6. Pierre dit :

    Salut Durdan !

    Je suis comme cela, c’est pas d’ ma faute ! 😉😊🤣

    Épicétout !

    Bon dimanche !

    Le Rotpier

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.