Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d’humour à plumes !

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

.

 

 

Signature Rotpier

… Je vous chouette une bonne distraction

… et une bonne journée !

 

Publicités
Publié dans Humour, Les chouettes Chouettes du Rotpier, Pensées | Tagué , , | 2 commentaires

Coloscopie … késako ? … “Hé ben, mon côlon !” : le poème du jour de Rotpier !

 

Préambule : 

J’ai commis cette douce comptine il y a une vingtaine d’années. Je ne suis donc plus vierge de ce coté-là … il me semblait important de le préciser afin qu’aucune ambiguïté ne puisse ternir ce haut moment de poésie.

Puisque je vais y passer aujourd’hui et que l’humour est encore la meilleure échappatoire tous nos maux …

Petite conversation …

 

Image du net

Eh ! ben, mon côlon !

 

 –       Je dois subir, on me l’a dit,

une coloscopie !

–         Une colos … quoi ?

–         Une co…lo…sco…pie !

Oui !

C’est un truc bizarre

qui peut aussi vous arriver !

Rien à voir avec une grosse imitation !

( Colosse-copie ! )  … non !

C’est en fait … une visite intime …

de mon gros intestin !

Mon côlon quoi !

– Hein !

Hé ben, mon colon !

–         Comme vous dites !

Pour cela, il faut,

 mon toubib me l’a dit tout de go

m’endormir !

Je ne vais pas y couper :

a…nes…thé…sie !

Si !

Et … je vous l’avoue :

cela ne me plaît pas du tout !

Je n’ai jamais, je vous l’assure,

été visité … de ce côté !

Je vous le jure !

Alors,  je trouve cela très navrant :

que pendant tout ce temps,

je doive dormir !

Je ne saurais jamais,

l’effet que ça fait

… que d’être visité de ce côté !

Pour une fois que je pouvais essayer

–  en tout bien tout honneur ! –

ce que certains appellent le bonheur :

je dormirais !

Avouez, avouez quand même,

que ce n’est pas de veine !

Non ? 

 

                                                                  Rotpier

Déjà publié !

Publié dans Humour, Poésie-humour | 5 commentaires

Rébus : réponse au petit rébus dominical de … Rotpier !

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d’avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c'est tout Rotpier 

Publié dans Humour, Pensées, Rébus | Tagué , , | Laisser un commentaire

Le petit rébus dominical de … Rotpier !

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

Petite aide au rébus

(les champions s’en passeront !) :

 

C’est un rébus sonnant et odorant du Rotpier … bon appétit !

1ère ligne, 1ère image : le personnage a une sacrée  » – – – –  » … et pis c’est tout !  

5ème ligne, 2ème image : pantalons en Denim, il faut bien scinder les deux sons, le second s’enchaînant à l’image suivante ! 4ème image : petite, la sale bête est lente !

6ème ligne, 1ère image : les rouges sont en voie de disparition ( pas les communistes … encore que … )  Dernière image :  » – – – » est un python et il est l’ami de Mowgli ! ( les autres aussi ! )  

8ème ligne, 1ère image : 0,3 KM/h, c’est très  » – – – –  » ! 

9ème ligne, 1ère image : celle-ci est ferroviaire ! 3ème image : du charbon brut !

10ème ligne, 1ère image : quand son nez s’allonge, il  » –  – – –  » … quand c’est autre chose on ne sais pas ! Dernière image : le serpent fait toujours « s » ! 

11ème ligne, 1ère image : en direct « ti » … oui mes titis!

14ème ligne, 4ème image : le sein bol de la  » – – – –  » !

Et pis c’est tout !

A vous de jouer ! Il n’est pas trot long et il résonne bien je pense !

J’espère que l’Académie française va retenir cette proposition, qui semble quand même éminente ! 

Réponse :

Tout bien pesé et dans le cadre de la néologie ne pourrait-on pas qualifier un mélange de gargouillements intestinaux accompagné d’une sarabande de pets de cacaphonie ?

 

Publié dans Humour, Pensées, Rébus | Tagué , , , | 10 commentaires

Georges Brassens :  » Supplique pour être enterré sur la plage de Sète  » … Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

.

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

« Supplique pour être enterré sur la plage de Sète » 

 

« Georges Brassens  »

 

jolie supplique …

 

Supplique pour être enterré sur la plage de Sète

La Camarde qui ne m’a jamais pardonné
D´avoir semé des fleurs dans les trous de son nez
Me poursuit d’un zèle imbécile
Alors cerné de près par les enterrements
J´ai cru bon de remettre à jour mon testament
De me payer un codicille

Trempe dans l’encre bleue du Golfe du Lion
Trempe, trempe ta plume, à mon vieux tabellion
Et de ta plus belle écriture
Note ce qu’il faudra qu’il advint de mon corps
Lorsque mon âme et lui ne seront plus d’accord
Que sur un seul point, la rupture

Quand mon âme aura pris son vol à l’horizon
Vers celle de Gavroche et de Mimi Pinson
Celles des titis, des grisettes
Que vers le sol natal mon corps soit ramené
Dans un sleeping du Paris-Méditerranée
Terminus en gare de Sète

Mon caveau de famille, hélas! n’est pas tout neuf
Vulgairement parlant, il est plein comme un œuf
Et d’ici que quelqu’un n’en sorte
Il risque de se faire tard et je ne peux
Dire à ces braves gens, poussez-vous donc un peu
Place aux jeunes en quelque sorte

Juste au bord de la mer à deux pas des flots bleus
Creusez si c’est possible un petit trou moelleux
Une bonne petite niche
Auprès de mes amis d’enfance, les dauphins
Le long de cette grève où le sable est si fin
Sur la plage de la corniche

C’est une plage où même à ses moments furieux
Neptune ne se prend jamais trop au sérieux
Où quand un bateau fait naufrage
Le capitaine crie « Je suis le maître à bord!
Sauve qui peut, le vin et le pastis d’abord
Chacun sa bonbonne et courage »

Oh, et c’est là que jadis à quinze ans révolus
A l’âge où s’amuser tout seul ne suffit plus
Je connu la prime amourette
Auprès d’une sirène, une femme-poisson
J’ai reçu de l’amour la première leçon
Avalait la première arête

Déférence gardée envers Paul Valéry
Moi l’humble troubadour sur lui je renchéris
Le bon maître me le pardonne
Et qu’au moins si ses vers valent mieux que les miens
Mon cimetière soit plus marin que le sien
N’en déplaise aux autochtones

Cette tombe en sandwich entre le ciel et l’eau
Ne donnera pas une ombre triste au tableau
Mais un charme indéfinissable
Les baigneuses s’en serviront de paravent
Pour changer de tenue et les petits enfants
Diront, chouette, un château de sable!

Est-ce trop demander, sur mon petit lopin
Planter, je vous en prie une espèce de pin
Pin parasol de préférence
Qui saura prémunir contre l´insolation
Les bons amis venus faire sur ma concession
D’affectueuses révérences

Tantôt venant d’Espagne, tantôt d’Italie
Tous chargés de parfums, de musiques jolies
Le Mistral, la Tramontane
Sur mon dernier sommeil verseront les échos
De villanelle, un jour, un jour de fandango
De tarentelle, de sardane

Et quand prenant ma butte en guise d’oreiller
Une ondine viendra gentiment sommeiller
Avec moins que rien de costume
J’en demande pardon par avance à Jésus
Si l’ombre de sa croix s’y couche un peu dessus
Pour un petit bonheur posthume

Pauvres rois pharaons, pauvre Napoléon
Pauvres grands disparus gisant au Panthéon
Pauvres cendres de conséquence
Vous envierez un peu l’éternel estivant
Qui fait du pédalo sur la vague en rêvant
Qui passe sa mort en vacances

Qui passe sa mort en vacances

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

Publié dans Les chansons et les musiques que j'aime | Tagué , , | 11 commentaires

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d’humour à plumes !

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

.

 

 

Signature Rotpier

… Je vous chouette une bonne distraction

… et une bonne journée !

 

 

Publié dans Humour, Les chouettes Chouettes du Rotpier, Pensées | Tagué , , | 4 commentaires

« La vieille branche, » … un poème du vieux Pierre !

.

Vieille branche

Image du net trafiquée !

La vieille branche,

 

Ce matin, j’ai frôlé une branche.

D’une voix compatissante, elle m’a dit :

« alors, ça va ma vieille branche ? »

J’en suis resté interdit !

Qu’une branche parle, passe encore,

mais, qu’elle m’adresse la parole sur se ton,

je dis non, non et non : pas d’accord !

Interloqué, je me suis précipité

devant mon miroir pour vérifier.

Verdict sans appel : des rides à la pelle !

Les yeux dans les yeux,

j’ai interpellé ce traître à tain :

«  Dis donc toi ! On se regarde tous les matins,

nous vivons sous le même toit

et tu ne m’as même pas signalé

que je prenais un coup de vieux

… un sérieux coup de vieux ! »

Sans baiser les yeux, il m’a répondu :

« J’ai bien essayé, mais quand tu me regardes

tu ne me vois pas … tu ne te vois pas

… mon vieux ! »

Furieux ! J’étais furieux !

J’ai brisé mon faux jeton de miroir

et suis allé chercher dans une armoire,

ma meilleure scie ! …Si !

Histoire, histoire de faire voir

à cette satanée branche

 de quel bois se chauffe une  « vieille branche » !

Mais avant même de commencer à la scier

… j’ai glissé !

Une seconde avant de m’écraser,

je l’ai entendue ricaner :

« Tiens, ça fait le quatrième cette année !

Ils vont pouvoir taper le carton, les macchabées !

En attentant … en attendant

de pouvoir jouer aux osselets ! »

 

                                             Pierre Dupuis

Osselets

Osselets

Os beaux !

 

Os laids

C’est pas beau !

Os longs

Os courts !

 

Au secours ! 

J’ai pas d’ pot !

 

Déjà publié !

Publié dans Humour, Poésie, Poésie-humour | Tagué , | 5 commentaires