Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d’humour à plumes !

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

 

 

Signature Rotpier

… Je vous chouette une bonne distraction

… et une bonne journée !

 

Publicités
Publié dans Humour, Pensées | Tagué , , | 5 commentaires

Un peu de poésie dans ce monde de brutes … « La dame et le vieux miroir, » … un sonnet de … Pierre !

.

L’actualité n’étant pas d’une transparence absolue 

je vous invite à celle d’un miroir … pour peu qu’elle le soit …

Image du net

La dame et le vieux miroir,

 

C’est un très vieux miroir au tain déliquescent.

Son cadre en bois sculpté ne tient que par miracle

Ou bien, plus rationnel, par deux pointes qui raclent

Un mur de papier gris au plâtre efflorescent.

 

Un bord, en bas à gauche, est tout opalescent,

Ce qui renforce encore une impression d’oracle :

«- Dis-moi, mon beau miroir, n’est-ce pas la débâcle ?

–         Oh ! non ! » ment-il avec un air d’adolescent !

 

Combien de souvenirs sont ancrés dans ses pores ?

La mémoire est fragile et souvent s’évapore ;

La sienne est le pendant d’un grand classeur à dos

 

Dont le titre serait : « Portraits en ribambelle ».

« – Fais-moi, mon bon miroir, ce superbe cadeau :

Repasse mon image au temps où j’étais belle ! »

 

Epilogue :

  La vieille dame ferma les yeux pour mieux emprisonner sa jeunesse et doucement s’en alla. Le vieux miroir mit une croix dans la case « souvenir » et soupira. Un soupçon de buée vint encore ternir un peu plus l’éclat de son tain.

                                                                                                                Pierre Dupuis

 
Déjà publié 
 
 
Publié dans Poésie | Tagué , , , | 4 commentaires

Rébus : réponse au petit rébus dominical de … Rotpier !

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet d’avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

Et pis c'est tout Rotpier

Publié dans Humour, Pensées, Rébus | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Le petit rébus dominical de … Rotpier !

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus

( les champions s’en passeront ! ) :

   L’origine de ce rébus est assez touffue, c’est une question que s’est posé le Rotpier en parcourant le Chemin des Dames où il n’a pas rencontré de … à vous de choisir ! 

1ère ligne,  3ème image : à 3h 52 du mat, il est très  » – – –  » !

  2ème ligne, dernière image : petite, la sale bête est lente ! 

3ème ligne, 3ème image: la boisson favorite des rosbifs !

4ème ligne, 2ème image : il ne bougera plus ! 3ème image : lieu où se tenaient des marchés avant … on pouvait y croisez aussi Georges … 

  5ème ligne, 2ème image : en direst,  » U  » ( l’autre aussi ! )  Dernière image : un  » – – – – –  » de tennis ! ( l’autre aussi ! )

 6ème ligne,  1ère image : le cri du mouton ! ( l’autre aussi … quand un commence ! ) 2ème image : ce n’est pas grand chose mais un   » – – –  » c’est un  » – – –  » ! 4ème image : il va falloir de la naphtaline pour se débarrasser de la sale bête ! Dernière image : continuez, vous être sur les bons  »  – – – –  » ! … je ne me moque pas ! 

7ème ligne,  3ème image :  » – – – –  » ou ne pas  » – – – –  » telle est la question ! Dernière image : lieu où l’on stocke des fûts ! … il faut éviter de laisser un doigt dans le trou du fût !

   8ème ligne, dernière image : il est de bon ton de ne pas se tromper de poisson ! 

9ème ligne, 3ème image : un   » – – – – – –   » qui trompe les poisson carnassiers ! 

10ème ligne, 1ère image : celui-ci est sélectif ! Dernière image : lieu où se tenait la vigie sur les ancien voiliers ! 

11ème ligne, dernière image: le cri du bébé quand il pleure !

13ème ligne, 4ème image : pantalon fabriqué en Denim !

15ème ligne, 1ère image  : le serpent fait « s » !  2ème image : celui_ci est de sable ! 

 Et pis c’est tout ! Il est long, il y a du boulot vous allez mouiller la chemise !

 

Allez, au boulot ! Il est long, il est profond,  vous allez mouiller la … chemise ! 

 

Réponse :

En 14-18, pour remonter le moral des poilus courbés sous la mitraille dans les tranchées, n’aurait-on pas pu leur distribuer une reproduction de « L’origine du monde » de Gustave Courbet ?

 

Nota : Dans l’ensemble, vous l’avez trouvé au poil ce rébus !

 

Qu’il dit l’animal !

Publié dans Humour, Pensées, Rébus | Tagué , , | 6 commentaires

Jacques Brel : « Knokke-Le-Zoute Tango » … Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

.

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Knokke-Le-Zoute Tango »

 

« Jacques Brel »

 

… Un joli petit délire du grand Jacques ! …

 

 

Knokke-Le-Zoute Tango

 Les soirs où je suis Argentin
Je m’offre quelques Argentines
Quitte à cueillir dans les vitrines
Des jolis quartiers d’Amsterdam
Des lianes qui auraient ce teint de femme
Qu’exportent vos cités latines
Ces soirs-là je les veux félines
Avec un rien de brillantine
Collée au « ceveu » de la langue
Elles seraient fraîches comme des mangues
Et compenseraient leur maladresse
À coups de poitrine et de fesses

Mais ce soir
Y a pas d’Argentines
Y a pas d’espoir
Y a pas d’doute
Non ce soir
Il pleut sur Knokke-le-Zoute
Ce soir comme tous les soirs
Je me rentre chez moi
Le cœur en déroute
Et la bite sous l’bras

Les soirs où je suis Espagnol
Petites fesses, grande bagnole
Elles passent toutes à la casserole
Quitte à pourchasser dans Hambourg
Des Carmencitas de faubourg
Qui nous reviennent de vérole
Je me les veux fraîches et joyeuses
Bonnes travailleuses sans parlotes
Mi-Andalouses, mi-anguleuses
De ces femelles qu’on gestapote
Parce qu’elles ne savent pas encore
Que Franco est tout à fait mort

Mais ce soir
Y a pas d’Espagnoles
Y a pas de casseroles
Y a pas d’doute
Non ce soir
Il pleut sur Knokke-le-Zoute
Ce soir comme tous les soirs
Je me rentre chez moi
Le cœur en déroute
Et la bite sous l’bras

Les soirs où je suis Caracas
Je Panama, je Partagas
Je suis l’plus beau
Je pars en chasse
Je glisse de palace en palace
Pour y dénicher le gros lot
Qui n’attend que mon coup de grâce
Je la veux folle comme un travelo
Découverte de vieux rideaux
Mais cependant t-évanescente
Elle m’attendrait depuis toujours
Cerclée de serpents et de plantes
Parmi les livres de Dutourd

Mais ce soir
Y a pas de Caracas
Y a pas de t-évanescentes
Y a pas d’doute
Mais ce soir
Il pleut sur Knokke-le-Zoute
Ce soir comme tous les soirs
Je me rentre chez moi
Le cœur en déroute
Et la bite sous l’bras

Demain oui
Peut être que
Peut être que demain je serai Argentin, oui
Je m’offrirai des Argentines
Quitte à cueillir dans les vitrines
Des jolis quartiers d’Amsterdam
Des lianes qui auraient ce teint de femme
Qu’exportent vos cités latines
Demain je les voudrai félines
Avec ce rien de brillantine
Collée aux cheveux de la langue
Elles seront fraîches comme des mangues
Et compenseront leur maladresse
À coups de poitrine et de fesses

Demain je serai Espagnol
Petites fesses, grande bagnole
Elles passeront toutes à la casserole
Quitte à pourchasser dans Hambourg
Des Carmencitas de faubourg
Qui nous reviendront de vérole
Je les voudrai fraîches et joyeuses
Bonnes travailleuses, sans parlotte
Mi-Andalouses, mi-anguleuses
De ces femelles qu’on gestapote
Parce qu’elles ne savent pas encore
Que Franco est tout à fait mort

Les soirs depuis Caracas
Je Panama, je Partagas
Je suis l’plus beau
Je pars en chasse
Je glisse de palace en palace
Pour y dénicher le gros lot
Qui n’attend que mon coup de grâce
Je la veux folle comme un travelo
Découverte de vieux rideaux
Mais cependant t-évanescente
Elle m’attendrait depuis toujours
Cerclée de serpents et de plantes
Parmi les livres de Dutourd

 

Bon partage !

 

Rotpier

Publié dans Les chansons et les musiques que j'aime | Tagué , , | 4 commentaires

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d’humour à plumes !

 

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

 

 

Signature Rotpier

… Je vous chouette une bonne distraction

… et une bonne journée !

Publié dans Humour, L'actualité vue par le Rotpier, Les chouettes Chouettes du Rotpier, Pensées | Tagué , , , | 6 commentaires

 » Recadrage JFKaïen  » de … Pierre

.

Quatrième et dernier devoir de vacances en Somme.

En prose et moraliste, il va chatouiller un tantinet pas mal d’ados.

Pourquoi écrit en Somme ? Pourquoi pas ! Un écrit, quel qu’il soit, est le résumé d’une somme de réflexions qui après avoir mûrit s’imposent à soi. Il éclot un peu n’importe quand, n’importe où et on ne sait pas toujours quel est l’élément déclencheur.

 Pierre

  

Recadrage JFKaïen à l’intention des ados,

des jeunes adultes encore ados et … de leurs parents.

 

Préambule :

Mon but n’est pas de me mettre les ados à dos, pas plus que leurs parents d’ailleurs, mais il ne faut jamais tourner le dos quand il s’agit de mettre les trémas sur les « ï » de… JFKaïen par exemple !

Je connais bien les ados pour en avoir formés des centaines lorsque j’étais prof et pour avoir eu trois  fils.

Je leur soumets donc cet écrit qui pourrait être, pourquoi pas, un sujet de philosophie pour un prochain bac ! Je pense qu’il serait alors très intéressant de décortiquer les copies !

 

Le recadrage :

 

       Toi qui revendiques ton statut de véritable adulte avant l’heure. Toi qui réclames ton indépendance. Toi qui ne vois que toi, pose-toi cette question dérivée d’un des discours d’un grand homme politique américain mort assassiné à Dallas : « Ne te demande pas ce que ta famille peut faire pour toi, mais demande-toi ce que tu peux faire pour ta famille. »

C’est un ordre des choses qui ne te viendra pas spontanément à l’esprit, mais qui mérite d’être approfondi dans l’objectif de ne pas devenir un assisté ou comme l’on dit aujourd’hui : un Tanguy !

Car, une famille, ce n’est pas autre chose qu’une mini société qui ne peut fonctionner harmonieusement que si chacun de ses membres apporte, à son échelle et en fonction de ses capacités, les éléments nécessaires à son bon fonctionnement. Quand un membre faillit, la belle machine grince, se bloque et parfois implose.

Si, sans trop de réticence, même après un petit moment de résistance et ensuite un peu de réflexion, tu approuves cette admonestation, tu es du bon coté de la barrière. Dans le cas contraire, tu pourras toujours argumenter que tu as été mal élevé et … j’admets que c’est une hypothèse qui n’est pas forcément à balayer d’un simple revers de main.

Alors ado, que penses-tu de tout cela ? Tu prends le temps de réfléchir ou tu montes tout de suite sur tes petits ergots … que tu penses être grands ? Je sais, ça casse, mais c’est le prix à payer pour que tu sois quelqu’un de bien… oui, quelqu’un de bien.

 

Pierre Dupuis

 

Vous avez bien sûr reconnu une variante d’une phrase célèbre du discours d’investiture de JFK, John Fitzgerald Kennedy.

Lien : https://www.jfklibrary.org/JFK/Historic-Speeches/Multilingual-Inaugural-Address/Multilingual-Inaugural-Address-in-French.aspx

 

Vous aurez peut-être aussi remarqué l’allusion aux « petits ergots » que va de pair avec JFKaïen … non ? Alors, je vous laisse un peu gratter le sujet !

Puisque tout, en France se termine par des chansons, en voici une :

 

 

Bonne assomption… que vous soyez vierge ou pas !

Pierre

Publié dans Pensées | Tagué , , , | 4 commentaires